5 choses à savoir sur le téléphone au volant

Par Marine Madelmond
10 février 2022
Temps de lecture : 5 min
Exposition Vies Brisées

On peut parfois être tenté d’envoyer un SMS rapidement ou de répondre à un appel téléphonique en voiture, sans vraiment se rendre compte des effets de ce comportement sur sa conduite. Savez-vous qu’envoyer un message multiplie le risque d’accident par 23 ? Qu'il existe des solutions pour ne pas être tenté ? Ou encore que chacun a son rôle à jouer ? Voici cinq infos à connaître sur le téléphone au volant.

Circuler sur la route nécessite une attention permanente pour préserver sa sécurité, celle de ses passagers et des autres usagers de la route. Tout le monde le sait : utiliser son smartphone en conduisant peut avoir des conséquences catastrophiques. Et pourtant, selon le baromètre AXA Prévention de 2020, 78 % des personnes interrogées avouent encore téléphoner en roulant et 65 % disent consulter leurs réseaux sociaux.

« Si tu conduis, je raccroche »

Campagne de sensibilisation de la Sécurité Routière

1. Téléphoner multiplie par 3 le risque d'accident

Le téléphone au volant figure parmi les principales causes d’accidents de la route. Selon une récente étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), 10 % des accidents corporels de la route sont liés à l’utilisation du téléphone au volant, soit 312 personnes décédées sur les routes de France en 2020. En cause, une attention détournée de l’automobiliste qui entraîne un manque de vigilance. Téléphoner multiplierait par 3 le risque d’accident matériel ou corporel. Et c’est pire lorsque le conducteur se concentre sur un SMS ; lire ou écrire un message en conduisant provoque une inattention de quelques secondes et multiplie par 23 le risque d’accident.

2. Téléphone au volant : distance de freinage allongée !

Autre conséquence liée à l’utilisation d’un téléphone au volant : les distances de réaction et de freinage du véhicule sont largement allongées. Comme le souligne le bilan 2020 de la Sécurité Routière, détourner le regard de la route peut avoir de lourdes conséquences sur la réactivité du conducteur : une voiture lancée à 50 km/h conduite par une personne en train de téléphoner s’arrêterait au bout de 44 mètres, contre 23 mètres dans le cas d’un conducteur concentré sur sa conduite. Le temps de réaction est en effet augmenté : il faut 2 secondes à un automobiliste au téléphone pour freiner, contre 0,5 seconde pour un conducteur attentif.

En action

Pour vous aider à vous rendre compte de la dangerosité du téléphone au volant, la Sécurité Routière propose une simulation ! En combien de temps lisez-vous un SMS et surtout quelle est la conséquence directe sur votre conduite ? La réponse avec ce test !

3. Téléphoner au volant est puni par la loi

Selon le Code de la route, l’usage d’un téléphone ainsi que le port à l’oreille de tout dispositif susceptible d’émettre du son (téléphone tenu en main, écouteurs filaires, casque audio et oreillettes Bluetooth) est interdit en France. En cas d’infraction constatée par les forces de l’ordre, l’automobiliste est sanctionné d’une amende forfaitaire de 135 € et d’un retrait de 3 points sur son permis de conduire.

Le saviez-vous ?

Le fait de tenir son téléphone en main en commettant une autre infraction est puni par la loi. L’automobiliste arrêté par les forces de l’ordre au moment des faits risque la rétention de son permis de conduire, potentiellement suivie par sa suspension pour une durée maximale de six mois.

4. Des dispositifs pour limiter la tentation

Créée en 2014 et lancée par la Sécurité Routière, l’application « Mode Conduite », disponible gratuitement sur Android, permet de mettre son téléphone en veille. Le temps du trajet, les appels et messages entrants sont bloqués et une alerte d’indisponibilité est transmise aux personnes qui cherchent à joindre l’automobiliste. Depuis 2018, le conducteur peut aussi déclencher la fonction « activation automatique » de l’application par le biais du Bluetooth ou du détecteur de mouvement.

L’iPhone propose également d’activer un mode « ne pas déranger en voiture » et bloque ainsi les notifications du téléphone. Vous pouvez retrouver cette fonctionnalité dans la rubrique « Notifications » ou « Concentration » selon la version de votre smartphone.

5. Si tu conduis, je raccroche

Régulièrement, la Sécurité Routière met en place des campagnes pour sensibiliser sur les dangers du téléphone au volant : « Quand vous regardez votre téléphone, qui regarde la route ? », « Votre mort est comme ce SMS, elle peut attendre », « Au volant, le téléphone peut tuer »... Autant de slogans et de messages percutants à destination des automobilistes. Le dernier en date « Si tu conduis, je raccroche » ne s'adresse pas seulement aux automobilistes mais à chacun d'entre nous. Car oui, chacun a le pouvoir de d'éviter un accident causé par le téléphone. En raccrochant, tout simplement !

C'est aussi le message véhiculé par l'exposition « Vies Brisées » imaginée par l'artiste Simon Berger pour la Sécurité Routière (du 3 au 12 février 2022 sur la Place de la République à Paris). À travers d'immenses stèles représentant des téléphones portables, l'artiste a symbolisé toutes ces vies brisées à cause de l'utilisation du téléphone au volant : les vies des victimes de la route mais aussi celles de leurs proches endeuillés, qui n'auront jamais de réponse à ce SMS... « Les responsables, ce sont non seulement ceux qui répondent, mais surtout ceux qui appellent alors qu'ils savent que l'interlocuteur est au volant », nous a confié une visiteuse de l'exposition.

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.