5 min de lecture

Peut-on rouler sur la voie centrale de l'autoroute ?

21 mars 2022
Rouler sur la voie du milieu

Spoiler : non ! Enfin sauf pour dépasser. Mais vu le nombre de conducteurs qui se maintiennent envers et contre tout sur la voie du milieu, un rappel des règles paraît véritablement utile.

Rouler sur la voie centrale : interdit sauf pour dépasser !

Sur ce point, le code de la route est totalement limpide : l’article R.412-9 du code de la route prévoit en effet que « En marche normale, tout conducteur doit maintenir son véhicule près du bord droit de la chaussée (…) ».

Autrement dit, si vous n’êtes pas en train de doubler un autre véhicule, vous devez circuler sur la voie la plus à droite de l’autoroute. C’est aussi simple que cela.

Et contrairement à une (fausse) croyance, la voie de droite n’est pas, et n’a jamais été, réservée aux poids lourds et autres véhicules lents. Sauf signalisation spécifique en côte.

Attention, l’interdiction de rouler sur la voie du milieu s’efface en cas de circulation dense. S’il y a beaucoup de monde et que vous roulez en file ininterrompue, vous pouvez parfaitement rester sur votre voie sans être en infraction. Même si vous êtes sur la voie de gauche ou du milieu. De même, quand vous voyez un conducteur sur une voie d’insertion, vous pouvez vous décaler sur la voie centrale pour lui faciliter la tâche sans risque de verbalisation.

Rouler sur la voie du milieu, une pratique peu sanctionnée

Si vous décidez malgré tout de stagner sans raison sur la voie du milieu alors que vous ne doublez personne, sachez que vous commettez une infraction, en plus de créer du danger pour les autres usagers de la route.

Vous encourez dans ce cas une amende forfaitaire de 35 €, minorée à 22 € en cas de paiement dans les 15 jours (ou 30 jours en cas de paiement en ligne). En revanche, cette infraction n’entraîne pas de retrait de points sur le permis de conduire.

Alors soyons clairs, dans les faits il s’agit d’une infraction peu sanctionnée. Et certains conducteurs sont tentés de se faire justice eux-mêmes. Ce qui est évidemment une très mauvaise idée…

Ne vous faites pas justice vous-même ! Zoom sur les réactions à proscrire

Il est bien sûr agaçant de croiser sur sa route un véhicule scotché à la voie du milieu alors qu’il n’y a personne sur la voie de droite et qu’il pourrait se rabattre sans problème. Et l’envie est souvent grande de manifester son agacement pour faire comprendre à ce conducteur indélicat qu’il n’a rien à faire là, qu’il gêne la circulation et présente un risque pour les autres usagers. Mais attention, vous risquez au final bien plus que le conducteur qui circule sur la voie centrale !

Voilà 3 pratiques à bannir absolument :

Dépasser le véhicule par la droite

Si vous roulez à droite et que vous souhaitez dépasser, ne le faites surtout pas par la droite ! Car, vous le savez, le code de la route pose le principe du dépassement par la gauche. Vous devez ainsi traverser toutes les voies et ensuite vous rabattre (sans oublier de mettre votre clignotant !).

A défaut, vous encourez une amende forfaitaire de 135 € (minorée à 90 €) et un retrait de 3 points sur votre permis, voire même une suspension de permis pouvant aller jusqu’à 3 ans !

Coller le véhicule jusqu’à ce qu’il se rabatte

Vous connaissez tous ce fameux slogan : « 1 trait danger, 2 traits sécurité ! ». Et bien c’est la traduction « marketing » de l’article R.412-12 du code de la route, qui oblige à respecter une distance de sécurité suffisante avec le véhicule qui vous précède.

Mentionnons ici que le code de la route ne raisonne pas en mètres, mais en secondes. Ainsi, l’article R.412-12 précise que « lorsque deux véhicules se suivent, le conducteur du second doit maintenir une distance de sécurité suffisante pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d’arrêt subit du véhicule qui le précède. Cette distance est d’autant plus grande que la vitesse est plus élevée. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d’au moins deux secondes ». En bref, cette durée de deux secondes tient compte du temps de réaction moyen du conducteur (de l’ordre d’1 seconde) et d’une marge de sécurité.

Et en cas de violation de cette règle, vous encourez une amende forfaitaire de 135 € (minorée à 90 €) plus un retrait de 3 points, voire même une suspension de permis pouvant aller jusqu’à 3 ans !

Doubler le véhicule et lui faire une « queue de poisson »

Là encore, outre le danger évident que présente cette pratique, c’est strictement interdit, comme l’illustre l’article R.414-10 du code de la route : « Tout conducteur qui vient d'effectuer un dépassement par la gauche doit revenir sur sa droite sans provoquer le ralentissement du véhicule dépassé. » Autrement dit, au moment de vous rabattre, vous ne devez en aucun cas forcer le véhicule que vous venez de dépasser à ralentir.

Sinon, vous encourez une amende forfaitaire de 135 € (minorée à 90 €) associé à un retrait de 3 points, voire même une suspension de permis pouvant aller jusqu’à 3 ans !

Au final, vous l’aurez déjà compris, roulez bien sur la voie la plus à droite de l’autoroute. Et quand vous croisez un véhicule qui ignore cette règle, passez votre chemin !

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.