Roadtrip dans le Finistère Sud, de Pont-Aven à la pointe du Raz

Par Pauline Dupond Bischoff
2 septembre 2022
Temps de lecture : 13 min
Le port de Trevignon dans le Finistère sud

Pour prolonger l'été, on vous propose de partir pour une destination qui a tout bon. Si on vous dit plages d'eaux turquoises et villages fleuris d’Hortensias, vous nous dites ? La Bretagne, évidemment ! Et cette fois-ci, c’est dans le Finistère Sud que l’on va rooler. Cette région se visite idéalement en fin d'été, lorsque les touristes repartent mais que le soleil reste. Car contrairement aux idées reçues, il peut faire très beau en Bretagne !

Jour 1 : Pont-Aven

On commence cet itinéraire par Pont-Aven, qui vous plonge dans ce qui fait le charme du Finistère Sud : un village préservé et bucolique, à l’architecture typique, traversé par les eaux paisibles de l'Aven. Il attira nombre d'artistes au 19e siècle, à commencer par Gauguin, qui prendra la tête du groupe fondateur de l’Ecole de Pont-Aven. Ne manquez pas le musée de Pont-Aven, qui retrace l’histoire artistique du village. Vous pouvez également vous aventurer sur leurs pas, en suivant le sentier qui retrace leurs lieux de vie et d’inspiration, de la pension Gloanec au Bois d’Amour. Le village foisonne aussi d'artistes peintres et de galeries d’art.

Le village de Pont-Aven, traversé par l'Aven. ©Roole
Le village de Pont-Aven, traversé par l'Aven. ©Roole

Pour ce premier déjeuner en Bretagne, on profite évidemment d'une très très bonne et toute nouvelle crêperie : Armelle Crêperie, tenue par Mélodie et Antoine, un jeune couple. On y déguste des crêpes à base de farine bio et de produits frais, locaux et artisanaux.

Pour un déjeuner d'exception, rendez-vous au Moulin de Rosmadec. Avec sa terrasse bordée par l’Aven, ce restaurant, qui a retrouvé une étoile au Michelin au printemps 2021, est une adresse qui prône le local et sélectionne des produits toujours plus responsables. Son menu "Effluve", abordable pour une telle table, vous laissera un souvenir extraordinaire.

L'après-midi, on part faire une belle balade le long de l’Aven, en empruntant une partie du GR34, qui descend l’Aven jusqu’à Port Manec'h. Attention, la balade entière prend 3h30 aller et autant au retour : prévoyez de partir suffisamment tôt si vous souhaitez faire l’aller-retour.

Le soir, on vous propose de faire quelques kilomètres de route pour rejoindre la rivière du Belon. On s'attable Chez Jacky ou sur l'une des tables en plein air des Huîtrières du Château de Bélon, avec vue sur la rivière. On y déguste l'huître plate du Belon, reconnaissable à sa chaire ferme et à son petit goût de noisette.

La terrasse des Huîtrières du Château de Bélon. ©Roole
La terrasse des Huîtrières du Château de Bélon. ©Roole

A 20 minutes de route de Pont-Aven, on dort aux Villas de la Plage : plusieurs studios et un appartement à louer, situés face à la plage de Rospico à Névez. Le spot idéal pour se réveiller les pieds dans le sable !

Jour 2 : de Kerascoët au Cap Raguenez

Pour ce deuxième jour, on fait un détour par les terres pour passer la matinée dans deux villages au charme discret : Kerascoët et Kercanic. Volets bleus, hortensias et toits de chaume, tout est réuni pour vous plonger dans la Bretagne telle qu’on l’imagine. Le village de Kerascoët est très visité par les touristes tandis que celui de Kercanic est un peu plus épargné.

Pour le déjeuner, retour à la plage de Rospico, direction le Café de la Plage, le même établissement que les Villas de la plage. Au menu, des poissons ultra-frais, en pêche durable, et des produits de saison sourcés au maximum auprès de producteurs locaux.

Eaux turquoises et sable fin : les plages de Névez.
Eaux turquoises et sable fin : les plages de Névez.

L'après-midi, partez à la découverte de plages plus paradisiaques les unes que les autres… avec leurs eaux cristallines, leurs plages de sable fin et leurs rochers immergés, on pourrait se croire aux Seychelles ! A condition de fermer les yeux sur la température de l’eau bien sûr ! On commence par la plage de Tahiti, la plus spectaculaire par sa longueur, et on fonce à l’Anse de Ropisco, qui nous plonge dans un univers méditerranéen en pleine Bretagne. On termine la journée au Cap Raguenez.

On pose ses valises pour la soirée, à l’hôtel restaurant Ar Men Du, un trois étoiles situé face à la mer, où règne la douceur de vivre. Ce site préservé est exceptionnel, à l’image de la cuisine du Chef Philippe Emanuelli, qui cuisine les légumes et fruits du potager ou des produits de la région.

Jour 3 : Bénodet et le Domaine de Boutiguery

On passe la matinée à Bénodet et on prend le temps de découvrir cette charmante station balnéaire du Finistère Sud. On profite de la promenade, de ses plages familiales : plage du Trez, plage du Letty, plage du Coq ou plage Saint-Gilles.

Pour déjeuner, la Mouette Rieuse est une chouette adresse un peu excentrée, et donc un peu moins prise d'assaut par les touristes. On profite d’une carte simple, entre galettes de sarrasin et jolies salades.

Le domaine de Boutiguery. ©Roole
Le domaine de Boutiguery. ©Roole

L'après-midi, on remonte le fil de l’Odet jusqu’à Gouesnach, et on passe l'après-midi dans le magnifique Domaine de Boutiguery, un espace floral remarquable. Plongez dans l’univers assez fantastique de ce parc aux plus de 40 000 rhododendrons et azalées, qui donnent à certaines allées des airs de contes enchantés. C’est ce décor qui inspire le peintre et actuel propriétaire Christian de la Sablière, ainsi que sa fille Virginie, éprise elle aussi de ces fleurs flamboyantes.

Le soir, on pose ses valises au Château de Penfrat, un écrin de nature préservé, posé au bord de l’Odet. Ici, on se fait réveiller par le chant des oiseaux ou par l’odeur du café préparé par Barbora et Patrick. Cette maison d'hôtes propose seulement 3 chambres et suites, ce qui en fait un endroit très calme et intimiste.

Jour 4 : plages de Beg Meil et Pointe de Mousterlin

Pour cette quatrième journée en Finistère Sud, on profite des jolies plages et petits ports de plaisance. Direction d’abord la plage de Beg Meil, avec ses gros rochers, qui serviront de terrain de jeu aux petits comme aux grands, puis la pointe de Mousterlin pour son panorama paradisiaque. Pour le déjeuner, on part à la découverte de Sainte Marine, petit port de plaisance particulièrement charmant. On s’attable au Café de la Cale, avec sa terrasse avec vue sur tout le port et sa carte maison, et on profite simplement de la douceur de vivre de ce petit bout de Finistère.

L’après-midi, les amateurs des sports de glisse prendront la direction de la Pointe de la Torche pour une après-midi surf, kitesurf ou planche à voile. Ceux qui préfèrent une activité culturelle pourront s’orienter vers le Musée Bigouden de Pont-L’abbé pour en apprendre plus sur l'histoire de cette Bretagne d'antan.

Jour 5 : l'Archipel des Glénans

Avant de mettre le cap à l’ouest, la découverte de l’Archipel des Glénans est incontournable. Depuis le Port de Bénodet, Beg Meil ou Loctudy, embarquez à bord de l'une des navettes de l’Odet pour découvrir les caraïbes bretonnes. Encore une fois, ne vous attendez pas à plonger dans des eaux chaudes, mais la couleur de la mer et les îlots de ça et là donnent franchement l’impression d’être très loin de la métropole.

L'île Saint Nicolas dans l'archipel des Glénans. ©Roole
L'île Saint Nicolas dans l'archipel des Glénans. ©Roole

Pour le déjeuner, deux options : profitez de l'un des deux cafés restaurants sur place. Attention cependant : il faut penser à réserver. Notre option préférée est le pique-nique. Au départ de Bénodet, arrêtez-vous à la Boulangerie Bénodet. Tout y est fait maison, le plus possible en fonction des fruits et légumes de saison.

Pour le dîner, après une journée en mer, on s’attable au Bistrot du Bac, sur le Port de Sainte-Marine. A la table du Chef Thibaut Rosse, on goute aux huitres de l’Ile-Tudy, à un filet de lieu jaune snacké ou encore à une poire de bœuf aux oignons de Roscoff confits dans un menu bistrot entrée, plat, dessert à 34€.

Jour 6 : la Pointe du Raz

Le voyage avance et l’on pousse le cap vers l’ouest. Et tout à l’ouest du Finistère Sud, il y a la Pointe du Raz. La meilleure façon de randonner autour de la Pointe du Raz est de garer sa voiture dans le hameau de Lescoff, au niveau de l’aire de pique-nique. Cela vous évitera de garer votre voiture au niveau du parking payant de la Pointe du Raz. En 2 heures et 30 minutes de marche, vous aurez parcouru l'une des plus belles parties du GR34, qui vous fait longer la mer, à flanc de falaise, et découvrir de sublimes panoramas.

Pour le déjeuner, direction le Cap Sizun pour déjeuner à L’Etrave, une institution depuis trois générations. On y déguste les meilleurs homards bretons. Pensez à réserver car l’adresse est prisée des Bretons comme des gens de passage.

L'après-midi, depuis le restaurant, aventurez-vous sur les sentiers moins fréquentés de la Pointe du Van, moins fréquentée par les touristes que la pointe du Raz. Certains la préfèrent pour son côté plus naturel et confidentiel.

En soirée, on vous conseille de pousser les portes de Monsieur Papier, un lieu ou règne une atmosphère toute particulière. Ce lieu magique est empreint de l’histoire bretonne, puisqu’il s’agit d'un ancien Relais où l’on venait, dans les années 50, pour acheter ses billets pour voyager sur l'Île de Sein. Dans les années 70, le Relais devient un lieu de confidentialité intergénérationnel, avant d’être repris et transformé en café boutique en 2015 par Cécile Meissonnier, éditrice, et Lisa Buchaudon, illustratrice et iconographe. Aujourd’hui, c’est un formidable lieu de vie où l’on déguste à toute heure de la journée des bowls ou des burgers végétariens, que ce soit sur la terrasse extérieure par beau temps ou dans la véranda par temps pluvieux.

Si vous avez un véritable coup de coeur pour ce lieu, sachez que Monsieur Papier met à disposition deux gites en location.

Jour 7 : l’île de Sein

Impossible de quitter le Finistère Sud sans fouler la terre de l’île de Sein. Située juste en face de la pointe du Raz, cette petite île retirée du monde est entièrement piétonne. On y accède depuis l’embarcadère de Sainte Evette, à Audierne, à quelque vingt minutes de route de Plogoff. On embarque pour une heure de traversée et on débarque dans une ambiance de bout du monde… un territoire de 1,8 kilomètre de long sur 800 mètres de large, qui se parcourt entièrement à pied. On se retrouve souvent avec la mer de chaque côté, ce qui donne une sensation toute particulière. Si vous marchez jusqu’à la presqu’île de Kélaourou, à l’extrémité de l’île, vous profiterez d’un panorama superbe sur la pointe du Raz. Attention tout de même à bien vérifier les horaires des marées, car la presqu’île se transforme en île à marée haute !

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.