• Accueil
  • Vidéos

Road trip dans les Cévennes... inspiré par Stevenson et son voyage à dos d'âne !

Par Pauline Dupond Bischoff

Partager cet article

Amoureux de belles routes, de paysages préservés et de slow life, suivez-nous dans les Cévennes ! Nous vous emmenons dans les pas de Robert Stevenson, non pas à dos d'âne mais bien en voiture, avec quelques déviations incontournables.

cevennes la garde guerin roadtrip voyage stevenson france
cevennes la garde guerin roadtrip voyage stevenson france

Avez-vous déjà voyagé sur les traces d’un écrivain ? La Provence de Cézanne, le Berry de George Sand ou la Normandie de Monet... des échappées à la croisée des chemins, entre découverte de territoires et plongée dans l’intimité des auteurs. Pour ce nouveau road trip, on vous emmène dans les Cévennes, un territoire discret et sauvage qui inspira Robert Stevenson, auteur écossais du célèbre “Voyage avec un âne dans les Cévennes”, parti à la recherche d’un lieu paisible et reculé suite à une rupture amoureuse.

Pour ces premiers jours dans les Cévennes, on vous conseille de poser vos valises à Villefort. Si vous voyagez à deux, coup de cœur pour le Secret du Moulin, une toute petite maison de village au charme immense ! Faisant partie de l’ancien moulin de Villefort, nichée dans un cadre bucolique au fond d’un jardin fleuri, elle est située au bord de la rivière La Palhères, dans un endroit paisible à quelques pas du village de Villefort, où l’on trouve boulangerie, boucherie et épicerie fine !

Le secret du Moulin à Villefort
Le secret du Moulin à Villefort

Si vous êtes plutôt tribu, direction Genolhac, charmant village à 30 minutes de route de La Garde Guérin. Vous pourrez poser vos valises aux Maisons de l'heure vide, ancien mas Cévenol datant de 1757, pour quelques nuits (deux au minimum). Cet endroit magnifique est l'étape idéale en ce début de road trip, si vous souhaitez profiter d’un repaire naturel et authentique et d'un calme absolu. Vous dormirez au cœur du Parc Naturel des Cévennes, protégé et préservé. Vous pourrez profiter de la piscine naturelle, au bas des maisons. Un vrai petit bout de paradis, dans lequel on vous conseille de vous attarder pour prendre le temps de vivre !

Le Secret du Moulin

8 rue de Palhères, 48800 Villefort

Maison de l'Heure Vide à Genolhac
Maison de l'Heure Vide à Genolhac

Jour 1 : La Garde Guérin

Si vous arrivez par le Nord ou l’Est du pays, vous quitterez l’A6 pour vous aventurer petit à petit dans les Cévennes. On commence ce road trip cévenol par la Garde Guérin, classé parmi les Plus Beaux Villages de France ! Et on comprend pourquoi… Ce village fortifié s’élève à plus 900 mètres d'altitude, sur un plateau que traversait le Chemin de Régordane, voie de communication reliant la Méditerranée à l'Auvergne. A l'intérieur des remparts s'élèvent la haute tour de guet et la chapelle Saint-Michel. Nous vous invitons à garer votre voiture et à vous laisser gagner par l’âme médiévale de ce petit village plein de charme pour commencer le voyage.

Ruelle de la Garde Guérin © Pascal Guerret
Ruelle de la Garde Guérin © Pascal Guerret

Au déjeuner, on s’attable au Comptoir de la Régordane, une épicerie proposant des produits du terroir savamment choisis. Laissez-vous tenter par les assiettes, composées de beaux produits de saison qui varient quasiment chaque jour au gré des arrivages… Gravelax de truite, pâté de campagne maison ou tempura de courgettes, il y en a pour tous les goûts !

L’après-midi, on se lance dans l’ascension de la tour de garde, le donjon médiéval du château de l’époque. Du château, il ne reste que quelques vestiges car il fût attaqué à plusieurs reprises lors des guerres de religions. L’accès au château ne manque pas d’originalité (prévoyez de bonnes chaussures !) mais la vue panoramique qu’offre le point culminant de la tour sur le canyon du Chassezac vous plonge dans la beauté des paysages cévenols.

Jour 2 : le Lac de Villefort

Le Lac de Villefort sera une très belle échappée pour la deuxième journée de ce road trip cévenol. On démarre la journée en testant notre équilibre avec la Via Ferrata, qui nous fait prendre de la hauteur et profiter de points de vue spectaculaires sur le lac, depuis la roche. On vous conseille très fortement de vous rapprocher de Grandeur Nature 48, qui saura vous faire partir avec son meilleur accompagnateur ! Ils proposent d’ailleurs d’autres activités à faire sur et autour du lac, pour celles et ceux qui n’auraient pas envie de se retrouver suspendus à plusieurs mètres dans le vide ! C’est selon nous l’activité à ne pas rater, mais bien sûr à éviter si l'on a le vertige.

Anticipez votre déjeuner en vous ravitaillant avec de bons produits au cœur du village de Villefort, dont tous les commerces sont recommandables : boulangerie, boucherie, épicerie fine... vous trouverez de quoi composer un chouette pique-nique local à embarquer dans votre sac à dos.

Lac de Villefort © Office de Tourisme de Lozère
Lac de Villefort © Office de Tourisme de Lozère

L’après-midi, on profite du lac pour se baigner ! La base nautique est accessible tout l’été à partir de début juin. Vous pourrez vous y baigner ou choisir le canoë, le pédalo ou le paddle pour une balade tout en douceur. Le lac de Villefort est très appréciable pour se rafraîchir lorsque les fortes chaleurs se font sentir. Il est d'ailleurs labellisé Pavillon Bleu depuis 2010, ce qui assure de la bonne qualité des eaux et la mise en pratique d'une politique de développement touristique durable.

Si vous êtes dans le coin un vendredi soir, on vous conseille fortement de diner à la Guinguette du bout du Lac ! Avec sa terrasse bucolique au bord du lac de Villefort, la guinguette accueille des concerts tous les vendredis soirs de mi juin à septembre. On s'y régale de plats locaux en profitant de la musique.

Autrement, on dine à Genolhac, dans une adresse toute simple qui réunit habitués et touristes de passage autour des petits plats maison confectionnés par Sabine. Sur une petite place de village entourée de façades en pierre, bienvenue au Café du Commerce. Truites, magrets de canard et foie gras sont à l’honneur de cette adresse typiquement cévenole. Le dîner en terrasse lors des soirées d’été nous fait vivre une slow life rêvée.

Jour 3 : Pont-de-Montvert

Pour cette troisième journée, on met le cap sur Pont-de-Montvert, à une petite heure de voiture de Genolhac. Point de départ du mythique chemin de Stevenson, c’est un passage obligé lorsque l’on visite les Cévennes. Avec ses maisons de pierre et de lauze aux volets colorés, le Tarn qui parcourt le Village, Pont-de-Montvert réunit tous les ingrédients d’un village de charme. Il n’est évidemment pas rare de croiser des randonneurs pédestres ou accompagnés d’ânes, dans les pas du célèbre auteur. En matinée, flânez au cœur des vieilles ruelles du village, laissez-vous porter par la douceur de vivre car ici, le temps passe lentement.

Pont-de-Montvert © Office de Tourisme Lozère
Pont-de-Montvert © Office de Tourisme Lozère

L’après-midi, on s’initie pour de bon aux aventures de Stevenson, direction La Ferme des Cévennes ! C’est parti pour une balade à dos d’âne le temps d’une ou deux heures, voire d’une journée entière. Partez à l’aventure accompagnés d’Origan, Pablo, Anis ou Bambie, qui sont adorables et habitués à être conduits par tous. Toujours partants pour randonner, ils porteront vos tout-petits avec plaisir, mais aussi votre pique-nique. C’est d’ailleurs l'option que l’on trouve la plus sympathique : consacrez une journée entière à cette balade, et embarquez un pique-nique pour avoir le temps de sympathiser avec ces animaux très attachants.

La Ferme des Cévennes © Ferme des Cévennes
La Ferme des Cévennes © Ferme des Cévennes

Le soir, on pose ses valises à l’Auberge des Cévennes, un petit coin de paradis qui mérite qu'on s'y attarde. Si l’Auberge existe depuis toujours et figure même dans le roman de Stevenson, elle a aujourd’hui l’ambition de s’inscrire dans le temps en s'engageant dans une démarche éco-responsable globale, qui vise tourisme durable et authenticité. L’Auberge est à ce titre labellisée "Esprit parc national" depuis 2022. Vous y découvrirez 14 chambres décorées avec goût. Le restaurant est une autre très bonne raison de séjourner ici : une cuisine délicieuse 100 % faite maison, où vous pourrez choisir entre 2 entrées, 2 plats (dont une option végétarienne) et 2 desserts. Le menu change tous les jours, et il est conseillé à toutes celles et ceux qui réservent une chambre à l’Auberge d’ajouter la demi-pension, pour être assuré de pouvoir y manger, car le restaurant a beaucoup de succès !

Jour 4 : Cham les Bondons

Cham les Bondons © Office Tourisme Lozère
Cham les Bondons © Office Tourisme Lozère

A 30 minutes de voiture à peine de Pont-de-Montvert, le dépaysement est assuré et spectaculaire ! Bienvenue sur le site naturel de Cham les Bondons. Derrière ce nom mystérieux, un décor unique avec un grand plateau dénudé, où se dressent deux promontoires de marne noire... La légende dit qu’ils viennent de la boue des sabots de Gargantua ! Et ce n’est pas tout … avec ses 150 menhirs et 30 tertres funéraires datant de plus de 4000 ans, Cham les Bondons est le deuxième site de ce type, derrière Carnac. Pour le déjeuner, pensez à demander la veille à l’Auberge des Cévennes de vous préparer leur plateau pique-nique parfait, rempli de bons produits cuisinés maison. Une journée empreinte de mystère et de beauté naturelle, dépaysante à souhait...

En voiture

Vous trouverez le parking et point de départ de la balade au croisement de la RD 35 et de la route des Combes. Une fois sur le parking, il suffit de suivre les panneaux « Balade au pays des Menhirs ».

La suite de cette journée se passe la nuit et vous mettra des étoiles plein les yeux… On redescend à 30 minutes de voiture vers le Sud pour passer la nuit à Vebron, un des villages incontournables de la réserve internationale de ciel étoilé. La qualité du ciel étoilé, la beauté des paysages et la richesse de la faune nocturne y sont exceptionnelles. En 2018, le Parc national des Cévennes a d'ailleurs décroché le prestigieux label "Réserve internationale de ciel étoilé" (RICE). C’est aujourd'hui la plus grande RICE d'Europe !

Ma Cabane en Lozère
Ma Cabane en Lozère

Pour ne pas en perdre une miette, logez dans les chambres d’hôtes et gites insolites de Ma cabane en Lozère et profitez d’une nuit sous les étoiles absolument exceptionnelle. Notre coup de cœur : une nuit sous la pyramide de verre. Une expérience inoubliable !

Ma cabane en Lozère

48400 Vebron
06 10 27 57 13

Jour 5 : sur la mythique route de la Corniche des Cévennes

Pour cette cinquième journée, amis Rooleurs, vous allez vous régaler ! Prenez le temps de rouler sur la mythique Corniche des Cévennes, la D9. Ancienne route royale menant de Nîmes à Saint-Flour, elle fut construite sur ordre du Roi, pour surveiller tout mouvement de troupes pendant la guerre des Camisards. Elle offre ainsi de nombreux panoramas époustouflants sur les vallées cévenoles. Ne ratez pas les points de vue de Saint-Laurent-de-Trêves, du col des Faïsses, celui du champ de l'Aultre au-dessus du Pompidou ou encore celui du col de Saint-Pierre.

Champ de l'Aultre, panorama depuis le Pompidou © Office de Tourisme Lozère
Champ de l'Aultre, panorama depuis le Pompidou © Office de Tourisme Lozère

Au Pompidou, la table du Cuisineur est l’étape idéale, le temps d’une halte pour le déjeuner. Le restaurant vous accueille sur le haut de la Corniche des Cévennes. Cet ancien relais de diligence propose aujourd’hui des plats régionaux, légumes de saison et frites maison à déguster en contemplant la vue qu’offre la vallée.

Après avoir roulé sur cette route mythique, vous arriverez à Saint-Jean-du-Gard, point d’arrivée de la Corniche des Cévennes. Installez-vous pour la nuit dans la Maison d’Hôtes d’Isabelle, Au Petit Bambou. A 7 minutes à pied du cœur du village de Saint-Jean-du-Gard, vous serez au calme et libre de profiter de ce logement et de son jardin. En prévenant les hôtes à l’avance, vous pouvez profiter d’un diner sur place, cuisiné maison avec les produits du marché.

Jour 6 : Saint-Jean-du-Gard

On commence cette avant-dernière journée dans les Cévennes à Saint-Jean-du-Gard, bourg charmant et important dans l’histoire cévenole. Ce fut un grand lieu de passage, un carrefour commercial sur la célèbre Corniche des Cévennes, appelée au Moyen-Age "Grand chemin d’Anduze au Gévaudan". Découvrez Saint-Jean-du-Gard en vous promenant au cœur du vieux village. L'idéal est d'y être un mardi matin pour profiter du marché en plein air et goûter aux saveurs du terroir. Animé et coloré, le marché de Saint-Jean-du-Gard s’étend sur tout le centre historique et vous permet de découvrir le village au gré des étals : la tour de l’horloge, le château, le temple et l’église, le pont vieux et les abords de la filature Maison Rouge…

Au déjeuner, attablez-vous au Tchapalo, un restaurant où générosité et authenticité se retrouvent à la fois dans l’accueil et dans l'assiette. Virginie et Jean-Christophe y proposent une cuisine traditionnelle faites avec des produits locaux, avec des menus très abordables.

L’après-midi, on visite l’incontournable Maison Rouge. Cette ancienne filature de soie est aujourd’hui un musée dans lequel sont exposés une multitude d’objets, d’outils de travail, de poteries et d’ustensiles divers racontant l’histoire du village et de la région.

Intérieur de l'ancienne filature de soie © Maison Rouge
Intérieur de l'ancienne filature de soie © Maison Rouge

On termine la découverte de Saint-Jean-du-Gard par un passage à la Fontaine de Stevenson, clin d’œil à l’écrivain qui acheva ici son périple à dos d’âne le 2 octobre 1878.

Jour 7 : Anduze, porte des Cévennes

Après la découverte de l'ultime étape de Stevenson et une dernière nuit dans les Cévennes, il est temps de quitter cette région si particulière par celle que l’on appelle la porte des Cévennes : Anduze ! Très connue pour ses vases, que l’on retrouve notamment dans les jardins du Château de Versailles, cette petite ville du Gard regorge de trésors. On peut commencer sa journée dans la vieille ville, en allant découvrir la Poterie les Cordeliers, où sont fabriqués sur place, de façon artisanale et dans le respect de la tradition, les fameux vases d’Anduze.

Au déjeuner, on s’attable chez Pierre Taux, dans son restaurant L’Atelier de Pierre, authentique et moderne. Sa cuisine se décline autour des incontournables de la cuisine cévenole, avec des produits frais et de saison. Le menu servi chaque midi à 20,90 € pour le plat du jour + dessert est un excellent choix.

Bambous centenaires © La Bambouseraie d'Anduze
Bambous centenaires © La Bambouseraie d'Anduze

Impossible de quitter Anduze sans faire un détour par la Bambouseraie en Cévennes, lieu unique dans lequel les amoureux de nature et de jardins aux influences asiatiques trouveront leur bonheur. Classée parmi les plus beaux jardins de France, la Bambouseraie dévoile plus de 1000 variétés de bambous, arbres et plantes remarquables… Cette collection incroyable est le fruit du travail d’Eugène Mazel, collectionneur passionné d’horticulture et de sciences naturelles qui entama ses premières plantations en 1856, en acclimatant des espèces exotiques venues de Chine, du Japon, d’Amérique du Nord et de l’Himalaya… Un voyage dans le temps, qui prolonge l’expérience pleine de sens que vous promet ce road trip dans les Cévennes.