• Accueil
  • Vidéos

Le permis de conduire plus difficile à obtenir l'été : info ou intox ?

Par Marine Madelmond

Partager cet article

Les apprentis conducteurs ont-ils moins de chances d'obtenir leur permis de conduire les mois d'été ? On a posé la question à un expert de l'Association Prévention Routière.

Il y a moins d'inscriptions au permis de conduire en juillet et août ! ©iStock

Les inspecteurs du permis de conduire sont-ils plus sévères lors des périodes de vacances d'été ? Et bien, contrairement à une idée reçue, la réponse est non. Les inspecteurs ne délivrent pas moins de permis durant la période estivale !

Un taux de réussite constant sur l'année

« Quand on regarde les chiffres, la réussite à l'examen du permis de conduire est d'environ 60 %, rappelle Christophe Ramond, directeur études et recherches de l'Association Prévention Routière. C'est un taux de réussite qui reste assez constant dans l'année. »

Une légère baisse du taux de réussite au mois de juin ! ©Sécurité Routière
Une légère baisse du taux de réussite au mois de juin ! ©Sécurité Routière

Comme l'indique le barème de la Sécurité Routière, daté de 2015 et transmis par notre expert (à retrouver ci-dessus), les taux de réussite au permis de conduire du « groupe léger » (soit les permis A1, A2, A, B1, B, BE) étaient sensiblement les mêmes les mois d'été : 59,50 % au mois de juin, 60,83 % au mois de juillet et 60,87 % au mois d'août.

On note toutefois une baisse du taux de réussite à partir du mois de septembre, avec 58,20 %. Pour quelles raisons ? Des conditions météo plus difficiles selon Christophe Ramond. « Vous pouvez avoir des situations différentes selon les périodes. Si vous êtes stressé par la pluie ou la neige, c'est sûr que ça va poser des difficultés pour réussir l'examen. »

Moins d'inscriptions à l'examen l'été…

À noter qu'il y a aussi moins d'inscriptions au permis de conduire en juillet et août que certains autres mois de l'année. De ce fait, il y a forcément moins de permis de conduire délivrés pendant cette période estivale. En 2022 par exemple, la Sécurité Routière recensait 90 635 inscriptions à l'examen au mois de juin, puis 83 797 inscriptions au mois de juillet et 78 192 inscriptions au mois d'août. Les chiffres ont par la suite augmenté au mois de septembre avec 92 163 inscriptions.

En 2022, la Sécurité Routière recensait 90 635 inscriptions à l'examen. ©Sécurité Routière
En 2022, la Sécurité Routière recensait 90 635 inscriptions à l'examen. ©Sécurité Routière

Des différences de taux de réussite entre les régions

Si le taux de réussite est constant toute l'année, il y a toutefois des différences dans le nombre de permis de conduire délivrés entre les régions. C'est dans les départements et territoires d’Outre-mer que les taux de réussite sont les plus bas avec 37,5 % en Guadeloupe, 40,9 % en Guyane ou encore 51,7 % en Martinique. L'Île-de-France arrive ensuite avec 53,2 % de taux de réussite en 2022. « Il est quand même plus difficile que la moyenne de passer son permis en Ile-de-France mais c'est aussi la région où la circulation est la plus complexe, là où il y a plus de bouchons, et énormément de routes. C'est aussi logique qu'on demande aux candidats de s'adapter aux zones de circulation qu'ils vont utiliser après le permis. »

Taux de réussite aux examens du permis de conduire du groupe Léger* toutes présentations confondues En 2022
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES57,5%
BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ58,2%
BRETAGNE61,5%
CENTRE-VAL DE LOIRE62,1%
CORSE71,2%
GRAND EST55,7%
GUADELOUPE37,5%
GUYANE40,9%
HAUTS-DE-FRANCE57,9%
ÎLE-DE-FRANCE53,2%
LA RÉUNION56,2%
MARTINIQUE51,7%
MAYOTTE61,2%
NORMANDIE60,9%
NOUVELLE-AQUITAINE59,9%
OCCITANIE56,3%
PAYS DE LA LOIRE64,3%
PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR55,7%
SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON83,1%