• Accueil
  • Vidéos

Combien coûte vraiment la recharge d’un véhicule électrique ?

Par Eva Gomez

Partager cet article

Avec l’augmentation des tarifs d’électricité, le prix d’une recharge de véhicule électrique va inévitablement suivre. Mais comment calculer le coût d’une recharge ? Il s'agit d'un exercice compliqué car plusieurs paramètres entrent en jeu et en premier lieu : le type de borne de recharge. Voici donc quelques indications pour vous aider à estimer le coût d'une recharge.

Article mis à jour le 22 février 2024.

Pas évident de calculer le budget de recharge d’une voiture électrique, tant les paramètres à prendre en compte sont multiples. Modèle et consommation du véhicule, type de borne – publique ou privée, charge rapide ou régulière – opérateur, prix du kilowattheure (kWh)… Autant de curseurs qui influenceront le prix de votre « plein » d’électricité. Ainsi, il est très difficile, si ce n’est impossible, de donner une réponse aussi précise que lorsqu’on calcule le prix d’un plein d’essence, qui ne dépend que de deux paramètres : le type de carburant et son prix au litre.

Des variations de prix importantes

D’après une étude publiée début février 2024 par Qovoltis, le prix de la recharge d’un véhicule électrique varie aujourd’hui entre 2,5 euros et 10,6 euros pour 100 kilomètres. Un écart assez important, qui s’explique par le coût élevé d’une recharge effectuée sur un chargeur rapide en dehors du domicile, sur autoroute par exemple. Malgré le coût élevé à l'achat d'un véhicule électrique, qui dépasse d'environ 10 000 à 15 000 euros celui de son équivalent thermique, les coûts à l'usage peuvent compenser le surcoût à l'achat. « Nous acceptons de payer cette différence de prix sur la base de la promesse d’économie sur la consommation de ”carburant” pendant la durée de vie du véhicule, c’est-à-dire pendant 10 ans à raison de 12 000 km/an », expliquait Qovoltis fin 2022. Dans cette nouvelle étude, la société de solution de recharge estime qu'« en passant du thermique à l'électrique et en chargeant majoritairement son véhicule à domicile avec une borne intelligente, il est possible de réaliser jusqu'à 1 300 euros d'économies par an ». La condition de la borne de recharge à domicile est en effet importante. En 2022, selon Qovoltis, si toutes les recharges sont réalisées sur des super chargeurs, le différentiel tarifaire (19,75 euros vs 2,65 euros sur 100 km selon les chiffres de 2022) représenterait un surcoût de recharge de plus de 20 000 euros sur cette même distance de 120 000 km. « Autrement dit, en rechargeant son véhicule électrique systématiquement sur des super chargeurs, l’utilisateur perd tout l’avantage qu’il s’est vu promettre lors de l’achat du véhicule », fait remarquer l’acteur e-mobilité.

Pour entrer dans les détails, Qovoltis estime qu’un véhicule électrique consomme environ 18 kWh pour effectuer 100 km. Sur cette base, l’étude compare le coût d’une recharge sur une borne rapide (250 kW) sur autoroute et sur une borne à domicile. Pour la première, le coût est de 10,6 euros euros, contre 5,30 euros à domicile. Avec une borne intelligente, qui est capable de détecter les moments propices à la recharge (heures creuses, optimisation de la puissance de recharge, etc.), ce « plein maison » tombe même à 2,50 euros. Si la différence de coût est énorme, le temps de charge l’est également et il s’agit d’une donnée à prendre en compte : sur un prise domestique classique, il faudra compter 7h50 pour 18 kWh, contre 4 minutes 30 sur un chargeur rapide de 250 kW, à condition que la voiture accepte cette puissance de charge. Avec une borne à domicile de 7,4 kW, il faudra compter 2h25, et 50 minutes avec une borne à domicile de 22 kW. Par ailleurs, il faut noter que le fait de recharger trop souvent son véhicule électrique sur des bornes rapides n'est pas bon pour la santé de la batterie, qui voit sa longévité réduite plus rapidement.

Si le coût de la recharge dépend beaucoup du modèle de véhicule, de son autonomie et de sa puissance de charge, le prix dépend aussi et surtout – vous l’aurez compris – de l'endroit que l’on choisit pour le recharger. Selon qu'on le recharge à domicile, sur secteur ou en autoconsommation, ou bien sur une borne publique, sur l’autoroute, le coût différera parfois de plusieurs dizaines d’euros.

Charger à domicile : combien ça coûte ?

Pour une recharge à domicile, le contrat d’électricité et le fournisseur choisis entreront dans le calcul, de même que le type de borne installée. Si Qovoltis estime le coût de la recharge à la maison entre 2,50 et 5,30 euros, tous les acteurs du secteur ne parviennent pas au même résultat.

D’après les calculs d’EDF en 2024, le prix de la recharge à domicile d’une voiture électrique avec une capacité de batterie de 50 kWh se situe aux alentours de 3,40 euros. « Pour 100 km parcourus, la recharge d'un véhicule électrique coûte entre 2 et 11 euros, toutes solutions de recharge confondues », estime EDF. Et d’après Engie, pour effectuer 100 km, une recharge à domicile serait comprise entre 1,34 et 3,70 euros. Dans le détail, il faudra entre 2,22 et 3,70 euros en heures pleines (selon la puissance de la borne et la consommation du véhicule) et entre 1,34 et 2,24 euros en heures creuses…

Les sources ne manquent pas mais ne concordent pas vraiment. Alors pour estimer un prix au plus proche de votre situation personnelle, il faudra partir de la consommation de votre véhicule – généralement comprise entre 12 et 20 kWh/100 km – multipliée par le coût au kWh de votre contrat d’électricité. Depuis le 1er février, les tarifs de l'électricité ont subi une hausse comprise entre 8,6 et 9,6%. En tenant compte de ces évolutions et en se basant sur une consommation de 15 kWh pour 100 km, le coût de la recharge atteint 3,69 euros (contrat de base) ou 3,72 euros (contrat heures creuses). Reste l’option de l’autoconsommation, qui nécessite l’installation de panneaux photovoltaïques et d’un système de batteries de stockage. Mais il faut bien avoir en tête qu’il s’agit d’une installation très coûteuse à l’achat.

Quelles aides pour une installation chez soi ?

Pour l’installation d’une borne de recharge, on peut bénéficier d’un crédit d’impôt de 300 € sur la base de deux critères : être propriétaire d’une résidence principale qui a plus de 2 ans. Par ailleurs, la TVA est réduite à 5,5 % car cela entre dans le cadre des travaux de rénovation énergétique. En copropriété, ce crédit d’impôt est cumulable avec l’aide ADVENIR, qui finance 50 % du coût de la fourniture et de l’installation (plafonné à 600 € - jusqu’à 960 € en cas de pilotage énergétique de la recharge). Certaines collectivités octroient également des aides aux particuliers qui souhaitent installer des bornes, comme par exemple la ville de Paris ou la Région Normandie.

Et hors domicile ?

Si la recharge à domicile est déjà compliquée à évaluer, la recharge hors domicile l’est tout autant, si ce n’est plus ! Les mêmes paramètres sont à prendre en compte : type de borne, opérateur, moment de la recharge (heures creuses ou pleines)… Et d’autres viennent s’y ajouter : type d’abonnement et de facturation (au kWh, au forfait, à la minute…). Sur les autoroutes, on trouve les fameux super chargeurs, qui sont donc plutôt onéreux, mais encore une fois, il est compliqué de donner un coût fixe : il dépend des réseaux autoroutiers et du système de facturation appliqué, qui dépend le plus souvent du badge dont on dispose. A titre d’exemple, une borne Ionity facture 39 centimes le kWh sur les bornes de 50 kW et 69 centimes sur celles de 350 kW, quand une borne Tesla facture 36 centimes au kWh (57 centimes/kWh pour les "non Tesla"). Il est bon de noter qu’il existe également des systèmes d’abonnement, tels que le Chargemap Pass au prix de 19,90 € et rechargeable, qui donne accès à 600 réseaux compatibles en France, sans abonnement.

Fin 2023, l'Avere-France estimait qu'un conducteur de voiture électrique qui effectue 11 000 km par an « peut s'attendre à dépenser en moyenne entre 8,87 et 18 euros par mois pour recharger son véhicule sur les bornes ouvertes au public ». La tendance générale est à la baisse des prix sur les bornes publiques, toutes puissances confondues : entre juillet et décembre 2023, le coût de la recharge au kWh a diminué de 3,08% sur les bornes de 22 kW, de 3,79% sur celles entre 22 et 150 kW et même de 9,75% pour les bornes de recharge ultra-rapide (puissance supérieure à 150 kW).

La recharge hors domicile peut parfois être gratuite

Quelques avantages sont à souligner hors domicile, comme l’existence de bornes de recharge gratuites sur les parkings et centres commerciaux par exemple. Un bon moyen de recharger les véhicules pendant le temps des courses, même s’il faut garder en tête que la puissance des bornes est variable selon le réseau auquel elles sont reliées. Il faut aussi parfois justifier d'une carte de fidélité, pour un temps de charge limité. Carrefour, Super U, Leclerc, Intermarché, Lidl et Leroy Merlin proposent par exemple des bornes de 7 kW à 22 kW. Les parkings de certains hôtels et restaurants sont également équipés de points de charge. Mais une chose est sûre : il ne faut pas compter sur ces seules bornes pour remplir sa batterie au quotidien !

De la même façon, on trouve des bornes libre-service dans de nombreuses villes, avec un système de carte d’accès, souvent gratuite pour les résidents et payante pour les non-résidents. Ici, le prix est souvent avantageux, mais le stationnement est rarement gratuit et doit donc être pris en compte.

Conseils utiles

- Il faut éviter de recharger son véhicule uniquement sur des bornes de charge rapide, pour ne pas endommager la batterie.
- Ne pas laisser un véhicule dont la batterie est vide immobilisé trop longtemps. Il est conseillé de conserver une batterie chargée entre 70 et 80 % lorsque la voiture est garée.

- Ne pas laisser charger sur une borne publique un véhicule dont la batterie est pleine, sous peine de se voir appliquer des frais supplémentaires.

De façon générale, de plus en plus de bornes de recharge électrique sont déployées partout en France et on en compte aujourd’hui environ 120 000* pour les plus de un million de véhicules 100% électriques en circulation, soit 1 point de recharge pour 8 véhicules.

Où trouver les bornes de recharge en France ?

Il existe différents sites et applications permettant de localiser les stations de recharge à proximité, comme l'application Roole Map (disponible sur l'Apple Store et Google Play) et l'application Chargemap (disponible sur l'Apple Store et Google Play).

*120 354 points de recharge ouverts au public en France au 31 janvier 2024 d’après l’AVERE.