Pénurie de carburants : le remplissage de jerricans et bidons interdit

Par Marine Madelmond
Publié le 11/10/2022
Temps de lecture : 2 min
Une femme qui fait le plein de sa voiture.

Ces derniers jours, certaines préfectures ont pris un arrêté interdisant le remplissage de jerricans ou bidons dans les stations-service. L’objectif : empêcher la constitution de stocks inutiles qui alimentent la pénurie. Cette mesure, déjà prise par d’autres préfets, devrait se généraliser au niveau national dans les prochaines heures.

Reconduite ce lundi 10 octobre, la grève des raffineries des pétroliers Total et Esso bouleverse le quotidien des automobilistes. Et pour cause, nombreux sont ceux qui peinent à trouver une station-service approvisionnée. En ce début de semaine, pas moins de 2 300 stations sont en rupture totale de carburants. Conséquence : de longues files d’attente pour faire son plein.

Non aux stocks de précaution

Pour éviter tout débordement et « empêcher la surconsommation liée à la constitution de stocks », plusieurs régions et départements, comme les Hauts-de-France, l’Île-de-France, la Seine-Maritime ou encore la Meuse, ont pris des mesures : l’interdiction de remplir jerricans et autres bidons de carburant : « Afin d’éviter ces phénomènes d’achats préventifs, préjudiciables au bon fonctionnement des stations-service, Pascale Trimbach, préfète de la Meuse, a décidé d’interdire la vente et l’achat de carburant dans tout récipient de type jerrican ou bidon jusqu’au lundi 17 octobre 2022 à 12h00, sous réserve de prolongation », peut-on lire dans un communiqué.

Tweet de la préfecture de la Meuse.
Tweet de la préfecture de la Meuse.

Une exception pour les professionnels

Dans un communiqué de presse, le préfet de la Seine-Maritime, a aussi annoncé cette mesure, notifiée d’une exception adressée aux professionnels « en mesure de justifier du fait que l’exercice de leur activité nécessite un apport de carburant sous cette forme. »

Tweet annonçant l'arrêté en Seine-Maritime.
Tweet annonçant l'arrêté en Seine-Maritime.

La vente de carburants limitée à 30 litres

Autres arrêtés pris par certains départements (Var, Vaucluse, Alpes-de-Haute-Provence…) : la limitation de la vente de carburant à 30 litres (pour les particuliers) et la mise en place d’une file réservée aux services prioritaires.

Tweet du préfet du Var.
Tweet du préfet du Var.
Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.