Voitures d’occasion : les bons réflexes pour repérer un compteur trafiqué

Par Marine Madelmond
13 avril 2022
Temps de lecture : 6 min

Les voitures d’occasion ont la cote ! Disponibles à la vente sans délai et de plus en plus fiables grâce au progrès automobile, les véhicules de seconde main présentent beaucoup d'avantages. Mais gare aux arnaques ! Certains vendeurs particuliers sans scrupule sont prêts à trafiquer le compteur kilométrique de leur voiture pour augmenter son prix de vente. Comment éviter de tomber dans le piège ? On vous donne quelques conseils.

En 2021, selon les données d’AAA Data, environ 6 millions de voitures d’occasion ont changé de propriétaire en France. Un marché en hausse de 8 % par rapport à 2020. Face à la pénurie des véhicules neufs provoquée par la crise des semi-conducteurs, les Français souvent découragés par les délais ont tendance à se tourner vers la seconde main. Et comme il peine à se renouveler, le parc automobile vieillit ! Selon une récente étude menée par Odopass* sur sa base d'automobilistes, plus de la moitié des véhicules ont plus de 150 000 kilomètres au compteur. Un tiers du parc d’occasion a même dépassé les 200 000 km et 5 % les 300 000 km !

En France, environ 600 000 véhicules afficheraient un compteur kilométrique modifié.

Qui dit kilomètres au compteur, dit décote et baisse du prix de vente. Dans ce contexte, les fraudes au compteur se multiplient. Certains particuliers malhonnêtes usent de techniques pour trafiquer le kilométrage affiché. En France, selon Autorigin, environ 600 000 véhicules afficheraient un compteur kilométrique modifié.

Adoptez les bons réflexes

Comment repérer une fraude au compteur kilométrique ? Le premier réflexe simple est de prendre connaissance du carnet d’entretien fourni avec le véhicule. Il est censé regrouper toutes les factures des révisions mais aussi les réparations effectuées. Ce carnet vous permet de vérifier la cohérence du kilométrage avec les factures. En effet, lorsqu’un professionnel intervient pour une vidange d’huile, un remplacement de plaquettes, de disques ou de liquides par exemple, il mentionne systématiquement une date et un kilométrage.

Le conseil de la rédac

Gare au carnet d’entretien falsifié ! Pour repérer de fausses factures ou encore un carnet rempli frauduleusement, prêtez attention à l’écriture, aux couleurs d’encre ou encore aux tampons utilisés par les centres automobiles et garages. Le plus souvent et logiquement, les encres, écritures et signatures diffèrent selon les experts.

La deuxième étape est de contrôler l’état général de la voiture. Prenez le temps de regarder tous les détails ! Un pommeau de vitesse très abimé, des pédales défectueuses, des sièges usés et déchirés, un volant éraflé dans son ensemble ou encore des traces de rouille sur la carrosserie sont des éléments importants pour estimer l'usure de la voiture.

Pour éviter l'arnaque lors de l’achat d’une voiture d’occasion, vous pouvez aussi vous référer à son historique. Le ministère de l’Intérieur propose le service nommé HistoVec, qui liste les informations de la carte grise, les relevés kilométriques réalisés lors de chaque contrôle technique et les sinistres passés. Attention cependant, le propriétaire du véhicule doit d’abord générer toutes ces informations en ligne avant qu’elles ne soient consultables par l’acheteur. Faites-en lui la demande !

Vérifiez le kilométrage au compteur

Pour aller encore plus loin, vous pouvez vous intéresser au compteur kilométrique de la voiture. Il en existe deux types sur le marché. Jusque dans les années 80-90, les voitures étaient équipées d’un compteur analogique. Depuis, il a été remplacé par un compteur numérique installé dans les véhicules plus récents.

Sur un compteur analogique

Un compteur analogique affiche normalement des chiffres correctement alignés. Si ce n’est pas le cas, il a peut-être été trafiqué et démonté manuellement. Redoublez donc de vigilance !

Compteur kilométrique analogique non trafiqué ©iStock
Compteur kilométrique analogique non trafiqué ©iStock

Sur un compteur numérique

Il est plus compliqué aujourd’hui de vérifier l’intégrité d’un compteur kilométrique numérique tant il est facile de se procurer sur Internet des boîtiers électroniques qui permettent de reprogrammer de l’odomètre soi-même, sans l’intervention d’un professionnel.

Pour vérifier un compteur kilométrique numérique, le mieux reste encore d’appeler le concessionnaire ou le garage qui a fait la maintenance du véhicule pour obtenir une trace informatique des contrôles réalisés. Vous pouvez aussi faire appel à un expert habilité qui utilisera un outil diagnostic branché à la prise OBD de la voiture pour confirmer le kilométrage.

Compteur kilométrique numérique ©iStock
Compteur kilométrique numérique ©iStock

Que faire après l’achat du véhicule ?

Si vous avez un doute au sujet du compteur kilométrique APRÈS l’achat de votre voiture, vous avez la possibilité, cette fois-ci en tant que propriétaire, de faire une demande auprès de l’UTAC-OTC (l’organisme des contrôles techniques) afin d’obtenir l’historique de l’ensemble des contrôles réalisés sur la voiture, grâce à la carte grise.

En règle générale, lors de l’achat d’une voiture d’occasion, méfiez-vous des véhicules vendus à un prix inférieur au marché et aux voitures proposées sans carnet d’entretien. De même, il est préférable d’acheter une voiture lorsqu’elle est vendue par la personne dont le nom apparaît sur la carte grise.

*Étude menée par Odo’lab de l’application tiers de confiance Odopass qui accompagne les particuliers de l’achat à la revente de leur véhicule d’occasion. Odopass a accédé aux historiques des 140 000 automobiles disponibles dans son application. Ces historiques contiennent divers documents relatifs à chaque véhicule, de la carte grise aux factures de réparation, en passant par les certificats de contrôle technique, les papiers d’assurance, les contrats de vente ou encore les échéanciers de financement, scannés et stockés par ses 140 000 clients. Les conclusions tirées de cette étude s’appuient donc sur un échantillon particulièrement représentatif et à même de donner une image macro de l’usage du véhicule d’occasion par les Français.

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.