Rappel des règles de base pour la sécurité en voiture

Par La rédaction
16 avril 2021
Temps de lecture : 7 min

Lorsque vous êtes au volant de votre véhicule, la sécurité est le maître-mot. Pour vous protéger vous, mais aussi les autres sur la route, il existe un certain nombre de règles de base à respecter. Équipements obligatoires, port de la ceinture, vitesse et distances de sécurité : quelles sont les principales mesures à appliquer ? On vous montre le chemin.

Les équipements obligatoires pour une meilleure sécurité en voiture

Dans un premier temps, sachez qu’il existe un certain nombre d’équipement obligatoires et d’autres vivement conseillés à avoir dans votre voiture pour assurer votre sécurité et celle des autres usagers. En voici la liste ci-dessous :

  • Gilet de sécurité et triangle : la réglementation vous oblige à garder dans un endroit facilement accessible un gilet de sécurité qui doit être homologué (marquage CE apposé), rétroréfléchissant ainsi qu’un triangle de signalisation de danger homologué également (marquage E 27 R).

Le non-respect de ces obligations est passible d’une amende d’un montant pouvant s’élever à 375 €.

  • Des feux en bon état de fonctionnement : votre voiture doit être équipée de l’ensemble des feux nécessaires à une bonne visibilité sur la route quelles que soient les conditions (2 ou 4 feux de route avant, deux feux de croisement, quatre clignotants, etc.).

Le non-respect de ces obligations est passible d’une amende d’un montant pouvant s’élever à 180 € et de l’immobilisation du véhicule.

  • Les pneus et roue de secours :rouler avec des pneus endommagés est interdit, il est donc fortement conseillé de s’équiper d’une roue de secours, d’une galette ou encore d’un kit de crevaison en cas de besoin et de se renseigner pour savoir quand changer ses pneus.

Le non-respect de ces obligations est passible d’une amende d’un montant pouvant s’élever à 375 € et de l’immobilisation du véhicule.

  • Le pare-brise et les vitres : la visibilité du conducteur vis-à-vis du pare-brise et des vitres doit répondre aux exigences de la réglementation en vigueur (transmettre au moins 70 % de la lumière, avoir une transparence suffisante, etc.).

Le non-respect de ces obligations est passible d’une amende d’un montant pouvant s’élever à 68 €.

  • Les plaques d’immatriculation : tous les véhicules (sauf exceptions) doivent disposer de plaques d’immatriculation homologuées, fixées visiblement à l’avant et à l’arrière.

Le non-respect de ces obligations est passible d’une amende d’un montant pouvant s’élever à 750 €.

Bon à savoir

Les équipements permettant d’avertir les usagers de la présence de radars sur la route sont interdits par la loi. Seuls les assistants d’aide à la conduite qui indiquent les zones de danger sur un itinéraire, et qui permettent aux automobilistes d’accroître leur vigilance au volant et d’adapter leur vitesse en fonction des limitations sont autorisés.

Le port de la ceinture de sécurité

Porter une ceinture de sécurité en voiture est une obligation légale, que vous soyez conducteur ou passager, situé à l’avant ou à l’arrière. Les règles de sécurité sont simples :

  • Pour les adultes : la ceinture de sécurité est à utiliser impérativement à l’avant comme à l’arrière du véhicule (sauf exceptions liées à une raison médicale ou professionnelle) ;
  • Pour les enfants : les enfants de moins de 10 ans doivent toujours être installés dans un système homologué de retenue (siège auto) spécifique à leur âge et leur morphologie (taille et poids) ; les enfants de plus de 10 ans peuvent être installés à l’avant ou à l’arrière du véhicule, maintenus par une ceinture de sécurité ou dans un siège auto homologué.

Bon à savoir

Le conducteur ou le passager qui ne respectent pas les règles de sécurité quant au siège auto et/ou le port de la ceinture dans un véhicule s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 750 €. Le conducteur non attaché risque même un retrait de 3 points sur son permis de conduire.

Les vitesses autorisées et distance de sécurité

Pour la sécurité de tous sur la route, vous devez également respecter les vitesses autorisées ainsi que les distances de sécurité.

En France, en règle générale (sauf pour les jeunes conducteurs ou en temps de pluie), les limitations de vitesse sont les suivantes :

Type de voiesVitesse maximale autorisée
Autoroute130 km/h
Route à deux voies séparées par un terre-plein central110 km/h
Route à 2 voies minimum affectées à un même sens de circulation90 km/h
Route à double-sens, sans séparateur central80 km/h
Ville50 km/h

Bon à savoir

L’article R. 314-1 du Code de la route stipule qu’aucun conducteur ne doit gêner la marche normale des autres véhicules en circulant d’une manière anormalement réduite. S’il n’y a pas de vitesse minimale sur les routes ou les files du milieu et de droite sur l’autoroute, il en existe une pour la file de gauche. Ainsi il est interdit de rouler à une vitesse inférieure à 80 km/h sur la file de gauche des autoroutes.

La distance de sécurité est également un élément essentiel vous permettant de circuler sereinement. Il s’agit de la distance que vous devez mettre entre votre propre véhicule et celui situé juste devant vous. Elle correspond au minimum à un délai de 2 secondes.

Bon à savoir

Les sanctions en cas d’excès de vitesse dépendent du niveau de l’excès de vitesse. À titre d’exemple, un excès de vitesse de moins de 20 km/h en ville est passible d’une amende de 135 € et d’1 point de retrait sur le permis de conduire.

Le taux d’alcoolémie

Chaque année en France, l’alcool au volant est encore responsable de près de 30 % des accidents mortels. C’est pour cette raison que la réglementation à ce sujet est stricte : le seuil maximum d’alcoolémie autorisé pour un automobiliste est de 0,5 g d’alcool par litre de sang (c’est-à-dire 0,25 mg par litre d’air expiré). Pour les jeunes conducteurs, titulaires d’un permis probatoire, ou en situation d’apprentissage, la limite est fixée à 0,2 g par litre de sang (soit 0,1 mg par litre d’air expiré).

Tout contrevenant s’expose à une amende qui varie en fonction du taux d’alcoolémie :

  • Si le taux est compris entre 0,5 et 0,8 g/l de sang, il s’agit d’une contravention : les sanctions sont une amende pouvant aller jusqu’à 750 €, le retrait de 6 points sur le permis de conduire, voire l’immobilisation du véhicule ou le retrait du permis ;
  • Si le taux est supérieur à 0,8 g/l de sang, il s’agit d’un délit : les sanctions sont bien plus lourdes, l’amende peut s’élever à 4500 €, suspension ou annulation du permis de conduire, etc.

L’entretien de la voiture

Au-delà de l’aspect sécuritaire, entretenir correctement votre voiture vous permet également d’éviter les pannes et l’usure prématurée des pièces ainsi que de faire des économies en limitant votre consommation de carburant. Freins, direction, niveaux des liquides, état de la batterie : l’idéal pour préserver au mieux votre voiture est de respecter les indications du constructeur présentes dans le carnet d’entretien.

N’oubliez pas non plus qu’en tant que propriétaire d’un véhicule vous avez l’obligation légale de réaliser un contrôle technique tous les 2 ans (sauf si votre voiture a moins de 4 ans). En cas de non-respect de cette obligation, vous encourez une amende forfaitaire de 135 € (pouvant être minorée à 90 € ou majorée jusqu’à 375 €).

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.