• Accueil
  • Vidéos

En route vers la lumière : une semaine de road trip sur l'île d'Oléron !

Par Pauline Dupond Bischoff

Partager cet article

Surnommée « la lumineuse », Oléron est réputée pour son ensoleillement et la clémence de son climat quasi méditerranéen. Avec ses paysages naturels préservés, ses ports de pêche colorés, ses plages à perte de vue, et bien entendu ses huîtres très réputées, cette île à la personnalité toute particulière vous promet un avant-goût d’été. Située à 2h30 de Bordeaux, Poitiers, Nantes ou Angoulême, l’île d’Oléron est une destination idéale pour quelques jours en bord de mer, à faire le plein d’air iodé.

Oleron cabane colorées
Roadtrip sur l'île d'Oléron ©Saintho

Jour 1 : le Port des Salines

Ce road trip sur l’Île d’Oléron se fera par une boucle qui part du sud de l’île, remonte vers le nord via la côte est avant de repartir par l’ouest. Premier jour au Port des Salines, un très joli port pittoresque, avec ses cabanes ostréicoles de toutes les couleurs. Profitez-en pour réserver une visite organisée avec un guide, qui vous explique tout le fonctionnement des marais salants, et leur rôle capital dans l’histoire de l’île. L’écomusée vaut également le détour, notamment avec les enfants, qui découvriront les étapes de la récolte du sel, son utilisation et le commerce que l’on en faisait à partir de l’Île d’Oléron. Une promenade en barque est également possible, et c’est selon nous la meilleure façon de découvrir les marais : aller voir ce qu’il s’y passe !

Les cabanons colorés du Port des Salines. ©OleronMag
Les cabanons colorés du Port des Salines. ©OleronMag

On profite de l'ambiance unique de ces cabanes ostréicoles sur pilotis pour déjeuner au Relais des Salines. On s’installe sur le ponton, avec une vue exceptionnelle sur les marais salants, et on goûte aux produits frais, locaux et de saison, proposés par les Chefs. Laissez-vous séduire par les huîtres chaudes à la fondue de poireaux ou le poulpe confit, deux incontournables de la carte.

L’après-midi, direction Saint-Trojan pour une balade ferroviaire cette fois. Le P'tit train de Saint-Trojan vous embarque dans une balade de 12 kilomètres autour de l’île, entre pinèdes, plages interminables et marais salants. Les deux arrêts desservis sont la plage du Gatsea et la plage de Maumusson. A choisir, notre préférence va à la première, avec sa belle forêt de pins en bordure de plage.

Le P'tit train de Saint-Trojan à travers plages et pinèdes. ©Ptit Train de Saint-Trojan
Le P'tit train de Saint-Trojan à travers plages et pinèdes. ©Ptit Train de Saint-Trojan

Pour cette première escale oléronaise, on pose ses valises dans la maison d’hôtes La Perche aux Poissons, qui dispose de trois chambres et d'un gîte, idéalement situés pour séjourner au cœur du village de Saint-Trojan.

Jour 2 : le port et la citadelle du Château d’Oléron 

Cette deuxième journée commence par la découverte d’un des ports les plus pittoresques de l’île : le port du Château d’Oléron. On se balade en se laissant vite charmer par ce petit port tourné vers la star locale : l'huître d’Oléron. Prenez le temps de vous perdre le long du chenal, longez les petites ruelles, et n’oubliez pas de faire un voeu au pont des rêves.

Bateaux de pêche et cabanes ostréicoles du port du Château d'Oléron. ©OT Oléron
Bateaux de pêche et cabanes ostréicoles du port du Château d'Oléron. ©OT Oléron

Pour le déjeuner, on s’attable aux Goélands. Dans cette cabane ostréicole repeinte en vert, on déguste le meilleur des produits de la mer : huîtres, moules, encornets, le tout avec une vue sur l’arc en ciel de cabanes de ce petit port de charme. Quant aux goélands, il est probable que vous les observiez, virevoltant au dessus des bateaux revenant de la pêche !

Après le déjeuner, on profite d’une promenade pour apprécier un monument historique de l’île : la citadelle du Château d’Oléron. Si vous êtes adeptes de nos road drips, vous savez d’ores et dejà que Vauban a façonné une grande partie de notre patrimoine architectural. Oléron n’est pas en reste puisque sa citadelle abrite des fortifications dessinées par le célèbre architecte de Louis XIV. Une balade guidée sur les remparts s’impose, à la fois pour en apprécier la construction et pour profiter du panorama sur l’océan, tout en apprenant ce qu’il faut savoir de ces fortifications uniques.

La citadelle de Château d'Oléron dessinée par Vauban. ©OleronMag
La citadelle de Château d'Oléron dessinée par Vauban. ©OleronMag

Citadelle du Château d'Oléron

17480 Le Château-d'Oléron

On passe ensuite la soirée à l’Hôtel du Vert Bois. Ce petit hôtel en pleine nature est entouré de plages et de forêts. On y goûte à la slow life dans les meilleures conditions possibles, avec un mode de vie proche de la nature et tous les services d'un hôtel de charme.

Plages, pinèdes et calme absolu à l'hôtel Le Vert Bois. ©Hôtel Le Vert Bois
Plages, pinèdes et calme absolu à l'hôtel Le Vert Bois. ©Hôtel Le Vert Bois

Jour 3 : chenal de la Baudissière et plage de Boyardville 

Troisième jour de ce road trip oléronais : on continue de remonter vers la pointe nord de l’île. Passez la matinée à découvrir le chenal de la Baudissière. Lui qui aurait pu disparaître avec ses petites cabanes ostréicoles a su conserver son authenticité. Les cabanes ont une deuxième vie puisqu’elles sont toutes occupées aujourd’hui par artistes locaux, qui en ont fait leurs ateliers. Peintres, chapeliers, bijoutiers ou sculpteurs… Vous flânerez d’atelier en atelier, dans un décors multicolore pour le moins inspirant.

Les cabanes ostréicoles, aujourd'hui ateliers d'artistes au Chenal de la Baudissière. ©OleronMag
Les cabanes ostréicoles, aujourd'hui ateliers d'artistes au Chenal de la Baudissière. ©OleronMag

Pour le déjeuner, découvrez le restaurant la Moule à Facettes, et son paysage à couper le souffle sur les bassins ostréicoles et l'Océan. Dans l’assiette, des produits ultra-frais, des huîtres bien entendu, mais aussi des gambas et des tourteaux. Un vrai régal pour les amateurs de crustacés !

L’après-midi, direction la plage de Boyardville pour une balade avec vue sur Fort Boyard, qui plaira à coup sûr aux enfants et aux fans de l’émission. Les plus curieux pourront réserver une virée en bateau pour découvrir le Fort de très près. Pendant une heure, vous ferez le tour du célèbre vaisseau de pierre. A bord, l’histoire de Fort Boyard vous est contée, pendant que vous profitez de points de vue uniques sur l’Île d’Aix et l’Île Madame.

Approchez Fort Boyard de très près avec une balade en mer. ©Yann Perrottet
Approchez Fort Boyard de très près avec une balade en mer. ©Yann Perrottet

Jour 4 : l'Île d’Aix 

Les plus aventuriers pourront passer une journée sur l’Île d’Aix. Les voitures n’étant pas autorisées sur l'île, il vous faudra garer votre voiture au parking du port. Vous embarquez ensuite pour une traversée de 30 minutes à peine. Une fois débarqués, vous vous sentez loin de tout. Ce tout petit bout de terre de trois kilomètres de long vous assure une sensation de dépaysement total. Promenez-vous entre les maisons de pêcheurs en vous rappelant l’histoire de ce lieu : en juillet 1815, Napoléon 1er se rend aux Anglais et quitte la France pour son exil définitif sur l’île de Sainte-Hélène. C’est sur l’Île d’Aix que Napoléon passa ses derniers jours en terre française avant de la quitter pour son exil.

L'ïle d'Aix vue du ciel, quelques maisons et une nature préservée au milieu de l'Océan. ©F. Leroy
L'ïle d'Aix vue du ciel, quelques maisons et une nature préservée au milieu de l'Océan. ©F. Leroy

Amateurs de grillades et de belles pièces de viande : attablez-vous chez Isola Nostra. Toutes les viandes proposées par le patron du lieu, boucher de métier, proviennent de Charente Maritime, tandis que les produits de la mer viennent tout droit de la criée de la Rochelle. Du très local, dans un décor dépaysant : un grand jardin terrasse, où l’on vient s’attabler en famille ou entre amis, que l’on soit de passage ou habitués de l’île.

L'après-midi, profitez des différentes plages de l'île : il faut se promener ou bien se baigner sur la Grande Plage de l’Île d’Aix, sans oublier de faire une halte sur la plage des Sables Jaunes, peu fréquentée, parfaite pour bronzer. Notre préférée : la Baby plage aux allures de crique méditerranéenne !

La Baby plage de l'Île d'Aix, surnommée ainsi pour sa ressemblance avec les plages méditerranéennes. ©Samuel Courtois
La Baby plage de l'Île d'Aix, surnommée ainsi pour sa ressemblance avec les plages méditerranéennes. ©Samuel Courtois

Pour apprécier pleinement un passage sur l’île, dormez à l’Hôtel Napoléon. Cet établissement de famille de 18 chambres étant situé à 200 mètres à pied de l’embarcadère, vous n’aurez pas de mal à transporter vos valises à pied jusqu’à lui. Une fois le dernier bateau reparti, c’est un charme tout particulier qui opère lorsque vous vous retrouvez seuls avec les habitants de l’île - ils sont 250 ! - pour y passer la nuit, immergés dans l'atmosphère de ce lieu chargé d’histoire.

Jour 5 : phare de Chassiron et plage de la Boirie

Pour ce dernier jour à Oléron, l’île discrète dévoile l’un de ses incontournables : le phare de Chassiron et ses 224 marches. Partez le visiter en matinée pour profiter d’une lumière idéale et d'une vue imprenable sur la moitié nord de l'Île d'Oléron, l'océan, le pertuis d'Antioche, la côte Rochelaise ainsi que les îles d'Aix et de Ré. Sans oublier le mythique Fort Boyard ! Avant de repartir de la pointe de l’île, profitez de la plage qui, à marée basse, est prisée des amateurs de pêche à pied.

L'inimitable phare de chassiron, peint de noir et de blanc. ©Teddy Verneuil
L'inimitable phare de chassiron, peint de noir et de blanc. ©Teddy Verneuil

Que l’on soit vendredi ou non, on déjeune au Jour du Poisson ! Ce restaurant a été repris après le premier confinement de 2021 par un jeune couple de Chefs : Théo et Cecil. Le bistrot, qui affiche souvent complet, propose une carte aussi courte qu’alléchante : les poissons sont cuisinés dans leur entièreté, sous forme de filets, terrines ou fish and chips. Tous les ingrédients sont sélectionnés en circuit court et la carte des vins est nature. Ultime gage de qualité : le pain est fait sur place, chaque jour. Goutez aux agnolotti de langoustines - un risotto de petites pâtes - au beurre citronné et herbes. Le genre d’adresse que l’on n’oublie pas !

L’après-midi, programme farniente sur la plage de la Boirie ! Après les cabanes ostréicoles, ce sont les cabanons de plage aux mille couleurs qui viennent apporter leur touche de fantaisie. Comme toute une partie du littoral français, la vogue des cabines en bois s’est emparée d’Oléron à la fin du 19ème siècle. Saint-Denis-d’Oléron affiche toujours fièrement ce symbole de la naissance des stations balnéaires et de l’arrivée des premiers touristes.

La Plage de la Boirie et ses cabines de plages aux mille couleurs. ©Arthur Habudzik
La Plage de la Boirie et ses cabines de plages aux mille couleurs. ©Arthur Habudzik

Plage de la Boirie

17650 Saint-Denis d'Oléron

Le soir, on pose ses valises au Square, un hôtel situé au cœur de Saint-Pierre d’Oléron, la capitale de l’île lumineuse. En plein cœur du village, on pose ses valises et on profite de l'emplacement idéal de l'établissement pour flâner à pied dans les rues de ce village emblématique de l'île.

Jour 6 : plage de la Giraudière

Avant de quitter l’île, terminez votre boucle par la côte ouest direction la Cotinière. De ce côté de l’île, les plages sont interminables, et c’est l’endroit parfait pour s’essayer au char à voile. A la plage de la Giraudière, on vous propose des initiations d'une heure ou plus, quel que soit le moment de l’année et la météo. Une activité très appréciée des enfants à partir de 10 ans.

Initiez-vous au char à voile sur la plage de la Giraudière. ©Oleron Char à Voile
Initiez-vous au char à voile sur la plage de la Giraudière. ©Oleron Char à Voile