Ces petites erreurs de conduite qui endommagent votre véhicule

Par Marine Madelmond
18 janvier 2022
Temps de lecture : 8 min

Dans la vie, il y a une multitude de gestes que l’on fait machinalement, sans même s’en rendre compte. En voiture aussi. Certaines mauvaises habitudes au volant peuvent avoir des conséquences dommageables sur le système d’une voiture et engendrer des réparations coûteuses, voire avoir un impact sur la durée de vie du véhicule. Plein phare sur les erreurs de conduite à éviter avec notre expert.

Erreur N°1 : garder le pied appuyé sur l’embrayage

Avoir le pied régulièrement appuyé sur l’embrayage – sans changer de vitesse – est une mauvaise habitude. Cette pression exercée peut provoquer des dégâts sur le long terme : « Cette erreur d’utilisation va engendrer une usure prématurée de l’embrayage, explique Christophe Coutouzis, chef d’atelier chez Renault à Béziers. À terme, cette mauvaise habitude peut provoquer des problèmes de passage de vitesses à court et long terme selon la pression exercée sur l’embrayage. »

Les conséquences financières sont aussi importantes en cas de remplacement de la pièce usée : « Changer la butée d’embrayage nécessite une dépose puisqu’elle se trouve enfermée entre la boîte de vitesses et le moteur. Il faut compter environ 6 heures de main-d’œuvre pour cette opération, soit entre 800 et 1 000 euros selon les modèles. »

Le système de l'embrayage ©Renault
Le système de l'embrayage ©Renault

Erreur N°2 : rouler trop souvent sur la réserve

Il est conseillé de rouler avec au moins un quart du réservoir plein. Attention donc : conduire de manière régulière et prolongée sur la réserve peut avoir des conséquences néfastes sur le système de votre véhicule. Mais pourquoi ? D’une part, car les sédiments accumulés au fond du réservoir peuvent être injectés dans votre moteur et donc, dans la durée, encrasser le filtre à essence : « Rouler avec une faible quantité de carburant présente le risque de puiser les impuretés ou des résidus qui peuvent venir des stations-services. Il peut y avoir des poussières et de l’eau par exemple. »

Le saviez-vous ?

L'essence agit aussi comme un liquide de refroidissement. Une surchauffe est possible en cas de réservoir à vide. Pour rappel, l’essence circule grâce à une pompe qui doit être lubrifiée en permanence pour éviter une panne, qui provoquerait une réparation bien plus coûteuse qu’un plein de carburant !

Erreur N°3 : poser la main sur le levier de vitesse

Si vous conduisez une voiture manuelle, vous avez peut-être déjà laissé reposer votre main droite sur le levier. Sachez que cette pratique est non seulement dangereuse – vous devez avoir les deux mains posées sur le volant – mais aussi déconseillée, sur le long terme, pour la santé de votre voiture. En effet, poser votre main sur le levier de vitesse entraîne « une pression permanente sur toute la tringlerie servant à la transmission et qui permet le changement des rapports, explique Christophe Coutouzis. Il y aura une usure prématurée de tous les éléments internes à la boîte de vitesses. »

Erreur N°4 : tourner le volant à l’arrêt

Pourquoi tourner le volant à l’arrêt est-il mauvais pour votre voiture ? C’est simple, cette pratique peut endommager les pneus, qui raclent le sol inutilement. On exerce aussi une pression importante, en raison du poids de la voiture, sur les composants de direction : « Faire des manœuvres en statique, sans que le véhicule n’avance ou ne recule, va exercer des contraintes mécaniques assez importantes qui peuvent aller jusqu’à des déchirements de la gomme au niveau du pneu, suivant la surface sur laquelle on manœuvre, et sur l’ensemble des éléments de la direction assistée, notamment au niveau des rotules. »

Le système des biellettes et rotules ©Renault
Le système des biellettes et rotules ©Renault

Erreur N°5 : freiner en continu en descente

Appuyer légèrement et en continu sur la pédale de frein lorsque ce n’est pas nécessaire est bel et bien une petite erreur à rectifier. Conduire ainsi peut provoquer une usure prématurée de vos disques et de vos plaquettes de freins. Dans les embouteillages ou dans une longue descente, et évidemment sans obstacle devant vous, privilégiez le frein moteur (le fait de rétrograder) pour réduire votre vitesse et ainsi rouler en toute sécurité. Les freinages intempestifs – sauf en cas d’urgence – peuvent aussi provoquer une surchauffe des plaquettes et des disques. Ainsi, le système de freinage sera moins résistant et donc moins performant.

Erreur N°6 : passer trop rapidement de la marche arrière à la première

Il y a bien une mauvaise habitude qui concerne aussi bien les automobilistes de véhicules manuels que ceux qui conduisent des voitures automatiques. Et c’est une petite erreur qui n’est pas toujours simple à corriger. Mais alors, de quoi s’agit-il ? Ne pas s’arrêter complètement avant de passer la marche arrière lorsqu’on est en marche avant (et inversement) peut endommager la transmission : « Quand on est en marche arrière, on inverse la rotation d’une partie de la boîte à vitesses. Lorsqu’on passe la première d’un coup alors que le véhicule est encore en inertie en train de reculer, on stoppe d’une manière trop brutale l’ensemble de la boîte à vitesses et de la transmission pour la mettre dans l’autre sens. Ça peut engendrer des ruptures de composants. » Et le coût des réparations dans tout ça ? « On peut casser un organe de transmission ou un pignon de boîte à vitesses en moins de cinq ans. Pour remplacer la pièce, c’est entre 1 500 et 2 000 euros. »

Les conseils de la rédac

Lorsque vous changez de direction, prenez cette petite seconde supplémentaire pour immobiliser complètement votre voiture. Vous préserverez ainsi le système de votre véhicule.

Erreur N°7 : rouler sur des nids-de-poule

Attention aux nids-de-poule ! Les chocs provoqués par ces cavités présentes sur la chaussée peuvent être très néfastes pour la voiture, en fonction de la taille du trou et de la vitesse de conduite. Ces nids-de-poule peuvent endommager les pneus, les jantes, les amortisseurs, le châssis, les suspensions, le système d'échappement ou encore la carrosserie.

En action

Comment signaler les nids-de-poule ? Avant de contacter une administration, pensez à localiser précisément le nid-de-poule avec le numéro et/ou le nom de la rue mais aussi à prendre des photos, si possible. En agglomération, dans une commune, il faudra contacter la mairie, qui s’occupe de l’entretien. Sur une route départementale, il est conseillé de prendre contact avec les différents conseils départementaux. Enfin, sur une route nationale, vous pouvez joindre les Directions Interdépartementales des Routes (DIR).

Erreur N°8 : accélérer avec le moteur froid

Accélérer trop rapidement lors du démarrage de votre voiture est une maladresse pour votre automobile : « Une accélération brutale va générer des usures du moteur et de mécanique, tout simplement parce que l’huile est froide et la lubrification n’est pas optimale quand on vient de démarrer. » Il est donc préférable de laisser sa voiture quelques instants à l’arrêt après l’avoir démarrée afin de permettre à l’huile de se répartir dans le moteur : « Le mieux, c’est de démarrer le moteur, le laisser quelques secondes au ralenti le temps de régler son siège, son rétro et de mettre sa ceinture, et seulement après enclencher sa vitesse. »

Erreur N°9 : remplacer le liquide lave-glace par de l’eau

Vous avez peut-être déjà été tenté de remplacer votre liquide lave-glace par de l’eau... Et bien sachez que cette substitution n’est pas conseillée. En effet, si l’eau venait à geler dans le réservoir, elle pourrait endommager le système. L’accumulation de calcaire pourrait aussi provoquer une baisse de performance. Enfin, l’eau ne pourra pas éliminer toutes les saletés présentes sur le pare-brise. Sur le long-terme, votre visibilité pourrait donc diminuer : « Cette erreur n’engendre pas une immobilisation du véhicule mais peut vous coûter un remplacement du contenant. Si votre circuit de lave-glace se retrouve gelé, vous serez dans l’incapacité de bien nettoyer le pare-brise. »

Erreur N°10 : ignorer les voyants du tableau de bord

Pour éviter les mauvaises surprises chez le garagiste, surveillez votre tableau de bord et ne passez pas à côté d’un voyant lumineux inhabituel. Si vous ne savez pas ce que signifie le voyant, consultez le manuel de l’automobile ou contactez un mécanicien. Soyez aussi attentif à tout changement de bruit lorsque vous êtes au volant de votre voiture. On ne le dira jamais assez : l’entretien régulier de votre véhicule est essentiel à sa longévité.

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.