Climatisation en voiture : comment bien l’utiliser et l’entretenir ?

Par Marine Madelmond
8 août 2022
Temps de lecture : 6 min

La climatisation est un peu notre meilleure amie lorsque les températures grimpent. Que ce soit à la maison ou en voiture, elle nous évite le coup de chaud ! Mais elle est à utiliser avec précaution si l'on veut préserver le bon fonctionnement de son véhicule... et éviter le rhume ! Voici quelques conseils d’experts pour faire bon usage de sa climatisation.

L’été, les automobilistes sont nombreux à activer leur climatisation dans l’habitacle de leur voiture. Ce système d’envoi d’air frais permet de prendre la route plus confortablement sans être gêné par les fortes températures extérieures : « La climatisation aide à maintenir un meilleur niveau d’attention, affirme Christophe Ramond, directeur études au sein de l’Association Prévention Routière. Une forte chaleur est un facteur d’hypovigilance ; elle fatigue le corps et l’esprit. Le fait d’avoir un habitacle climatisé aura un effet plutôt bénéfique sur la conduite et l’attention. Reste à savoir comment bien l’utiliser… »

Le bon réflexe lorsque l’on prévoit un trajet, c’est avant tout d’aérer le véhicule quelques minutes avant de prendre le volant. Ce laps de temps va permettre de perdre des degrés naturellement.

« Il faut régler son système de climatisation de façon à ce qu’il y ait entre 5 et 7 °C de différence avec l’extérieur. »

Christophe Ramond – Association Prévention Routière

Comment bien régler sa climatisation ?

Une fois installé dans votre voiture, le secret pour éviter le choc thermique – et l’angine associée – est de régler sa climatisation à une certaine température, en fonction des degrés extérieurs. Il est ainsi conseillé de ne pas dépasser les 10 °C de différence : « Les automobilistes ont tendance à mettre la climatisation à fond parce qu’il très fait chaud. Mais ce n’est pas le bon réflexe. Il faut régler son système de clim' de façon à ce qu’il y ait entre 5 et 7 °C de différence avec l’extérieur. » Par exemple, s’il fait 35 °C dehors, il est préférable de ne pas régler votre climatisation en dessous de 28 °C.

Pour éviter une consommation abusive de la climatisation, certains experts conseillent même de n’utiliser ce système qu’en cas de longs trajets : « Je déconseillerais d’activer la climatisation pour les petits trajets, surtout en période de canicule, parce que les changements brutaux de température peuvent provoquer des maux de gorge, des rhumes et une surconsommation de carburant, nous indique Khayati El Korchi, gérant du garage Eco’Autos à Amiens. L’idée d’ouvrir les fenêtres pour rafraichir la voiture est bonne. À une certaine allure, le fait de rouler peut engendrer un brassage d’air qui se fait naturellement, même lorsque les températures sont extrêmes. »

Quel est l’impact de la clim’ sur la consommation du véhicule ?

La climatisation augmente la consommation de carburant d’un véhicule. Selon les données de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), « lorsqu’il fait 30 °C, avec un fort ensoleillement, la surconsommation peut atteindre 40 à 70 % en ville et 15 à 30 % sur route ou autoroute, si la température de la climatisation est de 20 °C », soit 10 °C de différence entre l’intérieur de l’habitacle et l’extérieur. Ces données varient bien sûr selon le système de climatisation, le modèle et la motorisation de la voiture. Qu’en est-il des voitures électriques ? Toujours selon l’ADEME, la climatisation utilisée dans un véhicule propre peut « réduire son autonomie jusqu’à 25 % en moyenne annualisée. »

En plus de la surconsommation de carburant, la climatisation entraîne une augmentation des émissions de CO2 et de la pollution.

Comment bien entretenir son système de climatisation ?

Comme d’autres composants de votre voiture, la climatisation doit être vérifiée régulièrement ; une fois tous les deux ans dans l’idéal. Mais si elle produit de l’air froid, il n’est pas nécessaire de la contrôler systématiquement : « Quand votre voiture est révisée et vidangée chez le garagiste, l’expert doit contrôler le filtre habitacle, qui fait partie de la climatisation. À partir du moment où votre clim’ fait du froid, il n’y a pas de raison d’enlever le fluide et d’en remettre. Indirectement vous payeriez une double prestation. » Même son de cloche du côté de l’ADEME : « Tant que votre climatisation fait du froid, inutile de la faire réviser (hors changement du filtre à habitacle) ni de la faire recharger en fluide frigorifique. »

Le conseil de l'expert

Il existe une astuce pour vérifier si la climatisation fonctionne sur une voiture d’occasion, par exemple lors d'un achat de particulier à particulier : vous devez généralement entendre un claquement du moteur et sentir un léger changement de régime, si vous roulez, au moment de son activation.

Que faire si la climatisation ne produit plus de froid ?

Dans le cas où votre climatisation ne remplit plus son rôle, vous devez vous tourner vers un professionnel. Une fuite dans le circuit peut être la cause de ce dysfonctionnement. Pour la détecter « il faut mettre le circuit sous pression avec de l’azote, explique Khayati El Korchi. Nous mettons ensuite du traceur, une sorte d’huile jaune fluorescente, qui va circuler le long de la tuyauterie. Avec des lunettes et une lampe à ultra-violet, on peut localiser la fuite puisque le liquide va devenir fluorescent. » Si la fuite se situe au niveau du condensateur – élément le plus sujet à la casse – la réparation peut coûter entre 200 et 1 000 €, main d’œuvre comprise, selon les garages.

Bon à savoir

Depuis 2017, les nouveaux modèles de voiture sont équipés d’un nouveau fluide frigorigène (R-1234yf) moins polluant que son prédécesseur (R-134a). En revanche, comme nous l’indique l’expert, il est aussi plus cher à la recharge. Comptez 200 à 350 € d’entretien (recharge de climatisation) chez un garagiste contre une centaine d’euros pour une recharge avec l’ancien fluide.

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.