Quel véhicule propre choisir pour des trajets quotidiens en ville ?

Par Victor Lantignane
16 janvier 2022
Temps de lecture : 11 min

Instauration de zones à faibles émissions (ZFE), envolée des prix à la pompe, difficultés de stationnement : en ville, utiliser la voiture devient compliqué. Certains véhicules s’en sortent mieux que d’autres, grâce à une motorisation et un gabarit plus adapté. Faut-il opter pour l’électrique ou pour l'hybride ? Que valent le GPL et le superéthanol E85 ? Dois-je acheter une compacte ou un SUV ? On a comparé les technologies pour vous aider à trouver le modèle idéal à vos trajets urbains quotidiens.

Vous habitez en ville et allez au travail en voiture ? Votre budget carburant est certainement conséquent et vous subissez peut-être des difficultés de stationnement voire des restrictions de circulation. Sachez que ce n’est pas une fatalité. Si vous ne pouvez pas opter pour le vélo ou les transports publics, songez à choisir un véhicule adapté à vos trajets. Pratiques, économiques et écologiques, certaines voitures peuvent considérablement améliorer vos déplacements quotidiens.

Compacte, citadine ou SUV ?

Avant d’évoquer les différentes motorisations, il faut se pencher sur le gabarit. Naturellement, les compactes, citadines et micro-citadines sont nettement plus agiles en ville. Les SUV et grandes berlines sont plus difficiles à manœuvrer et à stationner, même si vous disposez d’un emplacement privatif. Certains box et parkings d’accès sont étroits et ne conviennent pas à un véhicule volumineux.

Vérifiez l’habitabilité de la voiture.

Que vous ayez ou non des enfants, vous n’avez pas forcément besoin d’une grande voiture. Vérifiez l’habitabilité (l’espace disponible à bord), car un gros véhicule n’est pas systématiquement spacieux. En choisissant une voiture compacte, vous gagnez en tranquillité. Vous réalisez également des économies d’énergie, les gros véhicules consommant davantage.

La voiture électrique, championne des économies et de l’écologie

Si vous disposez d’un accès à une prise chez vous, dans votre parking ou sur votre lieu de travail, explorez l’offre de voitures 100 % électriques. Elles paraissent chères au premier abord mais de nombreuses aides et subventions permettent d’abaisser considérablement leur prix, à l’achat comme à la location. Le bonus écologique pour tous réduit ainsi la facture de 6 000 €. Il est cumulable avec la prime à la conversion, qui vous octroie une prime comprise entre 2 500 et 5 000 €, selon vos revenus, si vous vous débarrassez d’un véhicule ancien. Certaines collectivités locales (villes, métropoles, départements, régions…) proposent aussi leur propre bonus. Dans le département des Bouches-du-Rhône par exemple, vous pouvez bénéficier d’une remise maximale totale de 16 000 € si vous réunissez les conditions.

En utilisant une voiture électrique, vous réduisez fortement votre budget énergie. Comptez environ 2,6 € d’électricité pour parcourir 100 km, soit environ 500 € chaque année si vous roulez 20 000 km. C’est tout simplement imbattable. De plus, un véhicule électrique nécessite très peu d’entretien. Il est dépourvu de boite de vitesse et comporte un faible nombre de pièces en mouvement, ce qui permet de réduire le risque d’usure et de casse. Vous n’avez aucune vidange à effectuer, ni de remplacement de courroie, bougies ou filtres à prévoir. Les disques et plaquettes de freins s’usent peu grâce au freinage régénératif. Seuls les pneumatiques doivent être changés au même rythme qu’un véhicule essence ou diesel classique. Une voiture électrique est donc extrêmement économique à l’usage.

Choisir l’électrique permet également de s’affranchir des éventuelles restrictions de circulation temporaires (pic de pollution) et permanentes, telles que les ZFE (Zones à faibles émissions). Ces véhicules n’émettent aucun polluant à l’utilisation et sont très silencieux, ce qui permet de préserver la qualité de vie. Ils réduisent aussi l’impact CO2 de vos déplacements, tout particulièrement en France où la production d’électricité provient majoritairement de centrales bas-carbone.

Comment fonctionne une voiture électrique ?

Le véhicule électrique est propulsé par un ou plusieurs moteurs électriques, alimentés par une batterie généralement située sous le plancher. Lors des freinages et décélérations, le moteur se transforme en générateur et permet de récupérer de l’énergie dans la batterie. Ce système, appelé « freinage régénératif », présente également l’avantage de réduire considérablement l’usure des disques et plaquettes de freins.

La voiture hybride et hybride-rechargeable, le bon compromis ?

Les véhicules 100 % électriques peuvent ne pas convenir à tout le monde. C’est le cas si vous n’avez aucun accès à la recharge et/ou que vous devez parcourir régulièrement de très grandes distances. La solution est alors peut-être d’opter pour une voiture hybride ou hybride rechargeable.

De plus en plus de citadines et compactes proposent une motorisation hybride pour un surcoût abordable, de l’ordre de 1 000 à 3 000 €, parfois bien moins selon les offres commerciales en cours. Ces véhicules fonctionnent toujours à l’essence mais revendiquent une grande sobriété grâce à la présence d’un petit moteur électrique. Ainsi, à distance égale, on passe moins souvent à la pompe avec une voiture hybride qu’avec un véhicule essence ou diesel traditionnel.

30 à 70 km d’autonomie en 100 % électrique suffisent souvent amplement pour les trajets du quotidien.

Plus chère et réservée aux voitures plus volumineuses (SUV et grandes berlines), la technologie hybride rechargeable est également pertinente. Elle exploite un moteur essence classique et un puissant moteur électrique, alimenté par une batterie rechargeable sur une prise ou borne. Une voiture hybride rechargeable offre généralement de 30 à 70 km d’autonomie 100 % électrique, ce qui est souvent amplement suffisant pour les trajets du quotidien. Les déplacements plus longs sont assurés par le moteur essence, de la même façon qu’un véhicule traditionnel. Ce système offre les avantages des deux mondes en limitant leurs inconvénients, à condition bien sûr de ne pas oublier de recharger tous les jours. Notez par ailleurs que l’hybride rechargeable bénéficie d’un bonus écologique à l’achat de 1 000 €.

Quelle-est la différence entre une hybride et une hybride rechargeable ?

Contrairement au véhicule hybride rechargeable, la voiture hybride « classique » ne peut pas être rechargée sur une prise. L’essence reste donc sa seule et unique source d’énergie. Une voiture hybride permet cependant d’économiser du carburant en récupérant l’énergie des freinages et décélérations. L’électricité est stockée dans une petite batterie pour être utilisée à basse vitesse. Un véhicule hybride rechargeable est équipé d’une plus grande batterie que l’on peut recharger à la fois au freinage et sur une prise. Cela permet de rouler en mode 100 % électrique sans limite de vitesse sur une distance correspondant à un trajet domicile-travail moyen quotidien.

La voiture au GPL, peu coûteuse à l’achat

Le GPL est la première « énergie alternative » destinée aux transports à être arrivée en France. C’est une technologie sûre et éprouvée de par son ancienneté et son usage répandu. Une voiture au GPL est équipée d’un moteur essence classique et fonctionne en « bicarburation ». Elle est donc équipée d’un réservoir d’essence sans-plomb et d’un réservoir de GPL. L’essence est injectée uniquement au démarrage et lorsque le réservoir de gaz est vide. À la pompe, le GPL coûte moins cher que les carburants traditionnels : entre 0,80 et 1 € le litre. S’il génère une légère surconsommation, il reste plus économique.

De nombreux constructeurs automobiles proposent des modèles au GPL à très bas prix. Le surcoût à l’achat est faible (quelques centaines d’euros) voire nul à l’occasion d’opérations promotionnelles. Un système GPL peut également être installé à posteriori sur un véhicule essence par un garage agréé. Faire le plein est facile et rapide, d’autant qu’un grand nombre de stations-services sont équipées de pompes GPL en France et en Europe. C’est un carburant à considérer si vous ne pouvez ou ne voulez pas rouler en véhicule électrique. Il permet de réduire votre budget carburant et de bénéficier d’une vignette « Crit’Air 1 » assez avantageuse pour accéder aux zones à circulation restreinte.

Un modèle vous séduit ? N’hésitez pas à demander à votre concessionnaire s’il est proposé avec une motorisation GPL. Celle-ci n’est pas systématiquement mise en avant.

Qu’est-ce que le GPL ?

Le « gaz de pétrole liquéfié » est un carburant d’origine fossile, obtenu par raffinage du pétrole et du gaz naturel. Introduit en France au début des années 80, le GPL était considéré comme un moyen de réduire les émissions polluantes à l’échappement. Ce gaz libère un peu moins de CO2 que les carburants conventionnels (essence et diesel), nettement moins d’oxydes d’azote et quasiment aucune particule fine.

La voiture au superéthanol E85, la plus économique des essences

Débarqué récemment en France, le superéthanol E85 vole la vedette au GPL. Il est en effet moins cher que l’essence, le diesel mais aussi le GPL. Vendu entre 0,60 et 0,80 €/litre, l’E85 est de plus en plus facile à trouver dans les stations-services. Ce carburant jouit également d’une grande simplicité d’usage. Compatible avec l’immense majorité des moteurs essence produits depuis la fin des années 90, il ne nécessite pas de modification du véhicule.

Si quelques rares constructeurs automobiles proposent des modèles équipés de série, presque toutes les voitures essence d’occasion peuvent être dotées d’un boîtier électronique pour les rendre compatibles avec l’E85. Ce boitier, facturé entre 500 et 1 500 € pose comprise, vous permettra de réaliser d’importantes économies de carburant. Vous pourrez faire le plein d’E85 ou d’essence sans-plomb indifféremment dans le même réservoir sans changer vos habitudes.

Sachez cependant que l’achat ou la conversion d’un véhicule au superéthanol ne permet pas de bénéficier d’une vignette « Crit’Air » plus avantageuse. Le système « Crit’Air » ne considérant actuellement pas ce type de motorisation, la vignette apposée correspond à l’année et à la classe Euro du moteur essence. L’E85 est donc une solution pour réduire légèrement sa facture de carburant, mais il est inutile si vous souhaitez circuler sans restrictions dans une ZFE.

Qu’est-ce que le superéthanol E85 ?

L’éthanol, aussi appelé « superéthanol » ou « E85 », est un agrocarburant composé de 60 à 85 % d’alcool et de 15 à 40 % d’essence sans-plomb. Il est principalement fabriqué à partir de matières végétales, généralement des céréales et de la betterave. Arrivée en France dès 2007, cette énergie connaît une croissance explosive grâce à son prix très avantageux à la pompe. L’E85 permet de réduire les émissions de CO2 fossile et de certains polluants à l’échappement. Il est toutefois critiqué, car sa production est susceptible de concurrencer les cultures destinées à l’alimentation.

Quelle énergie est la plus économique et la plus « passe-partout » ?

Pour vous guider, nous avons comparé le coût en énergie d’une voiture de type citadine sur 20 000 km (soit environ 55 km parcourus chaque jour pendant un an) rechargée à domicile. En toute logique, l’électricité apparaît à la première place des technologies les plus économiques. C’est donc une énergie à explorer en priorité. Cependant, si votre situation ne permet pas d’utiliser de voiture électrique, les véhicules hybrides, hybrides rechargeables, E85 et GPL peuvent vous offrir de belles économies à l’usage tout en réduisant votre impact environnemental. Il ne vous reste plus qu’à choisir parmi les différents modèles proposés aussi bien sur le marché du neuf que de l’occasion. Comparez, essayez, négociez auprès de votre concessionnaire et n’oubliez pas de prendre en compte les aides à l’achat.

Coût en énergie (sur 20 000 km)Ordre de prix d'achat (neuf, entrée de gamme, hors bonus)Vignette Crit'Air
Electrique514 €17 000 €Verte
Hybride rechargeable (en 100 % électrique)514 €33 000 €1
Hybride1 458 €22 000 €1 à 3
Essence2 205 €10 000 €1 à 3
Diesel1 472 €20 000 €2 à 5
GPL1 303 €12 000 €1
E851 060 €18 000 €1 à 3

Tableau comparatif basé sur les consommations moyennes en cycle urbain de citadines de segment B. Calcul effectué selon le tarif moyen des énergies au 14/01/2022. Le résultat varie fortement selon les tarifs appliqués par votre fournisseur d’électricité ou votre station-service.

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.