• Accueil
  • Vidéos

Vélos et trottinettes électriques : les règles de circulation pour les automobilistes

Par Florence Martin

Partager cet article

Avec le développement de l’usage du vélo et des trottinettes électriques et les nouveaux aménagements dédiés à ces engins, on peut se sentir perdu en tant qu’automobiliste ! On fait le point sur les règles de circulation à connaître et les précautions à prendre pour bien cohabiter avec les autres usagers de la route.

Panneau de débouché de cyclistes (A21)
Pour cohabiter harmonieusement avec les vélos et trottinettes, il y a des règles à connaître ! © iStock

Il existe différentes sortes de véhicules et engins motorisés, qui répondent à différents usages, distances, contraintes, envies… Ils sont de plus en plus nombreux à se partager la route et c’est tant mieux ! Mais pour que cela soit à la fois acceptable pour tous les usagers de la route et durable, il faut que les conditions de sécurité soient réunies. Le code de la route évolue, des aménagements sont déployés, de nouveaux panneaux font leur apparition… Mais encore faut-il les connaître ! Dans cet article, on se met dans le siège de l’automobiliste. De cette place, quels sont les aménagements et règles que je dois connaître pour cohabiter avec les autres usagers de la route, plus vulnérables ? Quelles sont les précautions à prendre pour ne pas les mettre en danger ? On vous dit tout.

Vélos, trottinettes : même combat !

D'après une enquête inédite réalisée en 2023 par le Ministère délégué chargé des Transports sur l’usage du vélo en France, 37 % des Français font du vélo au moins une fois par mois et 25 % des Français sont même des cyclistes réguliers, « avec une pratique d’au moins une fois par semaine ». Les concernant, les règles sont claires : les cyclistes, qu’ils se déplacent en vélo musculaire ou en vélo électrique (VAE) doivent respecter les règles du code de la route, ainsi que quelques règles de circulation qui leur sont propres. Ils doivent rouler sur la chaussée - les trottoirs sont autorisés pour les enfants de moins de 8 ans - ou sur les pistes ou bandes cyclables lorsqu’il y en a, sachant que celles-ci sont recommandées pour certaines et obligatoires pour d’autres.

Jusqu’à récemment, les choses n’étaient pas aussi limpides pour les engins de déplacement personnel motorisés (EDPM), à savoir les trottinettes électriques mais aussi – moins répandus – les monoroues, les gyropodes ou encore les hoverboards… Ces engins ont fait leur entrée dans le code de la route il y a quelques années, avec un décret paru le 25 octobre 2019 au Journal Officiel, qui rapprochait déjà les règles de circulation des EDP motorisés de celles encadrant l’usage du vélo. Mais c’est un arrêté paru au Journal Officiel le 23 mars 2024 et entré en vigueur le lendemain qui a achevé de clarifier la situation : les conducteurs d’EDPM doivent désormais se conformer aux règles qui s’appliquent aux cyclistes. Ce qu’il faut comprendre, c’est que les panneaux de signalisation, feux de circulation et pistes jusqu’ici dédiés aux vélos, illustrés pour la plupart avec un pictogramme de vélo, s’adressent désormais aussi aux trottinettistes et aux conducteurs d’engins de déplacements personnels motorisés de tous types. Idem côté automobilistes : toutes les règles et précautions que nous détaillons dans cet article sont valables vis-à-vis des EDPM autant que vis-à-vis des vélos.

Respecter les distances de sécurité

Lorsque vous doublez un vélo, une trottinette ou tout autre engin de déplacement motorisé, gardez toujours une distance de sécurité entre votre véhicule et le vélo d’au moins 1 mètre en ville (un mètre et demi hors agglomération). N’oubliez pas de mettre votre clignotant et réduisez votre vitesse. Si la chaussée n’est pas assez large pour vous permettre de doubler le vélo en toute sécurité, restez patiemment derrière en attendant une opportunité de doubler en toute sécurité. Depuis le 4 juillet 2015, si la visibilité le permet, il est possible de chevaucher une ligne blanche continue lorsque l’on double un vélo.

Bon à savoir

Selon l’article R431-7, les cyclistes sont autorisés à rouler à 2 de front sur la chaussée mais doivent se mettre en file indienne dès la tombée du jour et dans tous les cas où les conditions de circulation l’exigent (lorsque la circulation est dense par exemple ou lorsqu’une voiture manifeste son intention de doubler).

Sas vélo, double-sens cyclable… : connaître les aménagements dédiés

De plus en plus de chaussées sont dotées d’aménagements spéciaux pour les cyclistes, et désormais pour tous les EDPM, auxquels il est important de s’adapter en tant qu’automobiliste. C’est le cas des pistes et bandes cyclables mais aussi des sas cyclistes.

Les pistes et bandes cyclables

Les pistes et bandes cyclables sont des couloirs de circulation réservés initialement aux vélos et désormais à tous les engins de déplacement personnel motorisés. Les pistes cyclables sont protégées des véhicules motorisés, isolées de la route ou surélevées. Quant aux bandes cyclables, elles se trouvent sur la chaussée. Elles sont signalées par une ligne continue ou discontinue, souvent accompagnée d’un pictogramme de vélo. Ces bandes cyclables peuvent être installées à contresens du sens de circulation de la chaussée : c’est un double sens cyclable (voir plus loin).

Côté chaussée, qu'il y ait ou non une bande cyclable, il faut ouvrir sa portière avec précaution. ©Roole
Côté chaussée, qu'il y ait ou non une bande cyclable, il faut ouvrir sa portière avec précaution. ©Roole

Les précautions à prendre :

  • Ne pas s’arrêter et ne pas stationner sur les pistes cyclables. Cela risquerait de mettre en danger un cycliste, contraint de dévier sa trajectoire.
  • Pour sortir d’une place de stationnement en créneau, ouvrir sa portière avec précaution, après s’être assuré qu’il n’y a aucun cycliste à l’approche.
  • Quitter sa place de stationnement avec précaution, sans oublier de mettre son clignotant !

Le conseil de la rédac

Prenez l’habitude d’ouvrir votre portière avec la main du côté opposé (la main droite côté conducteur et la gauche côté passager). Profitez de ce mouvement de torsion du buste pour vérifier dans votre rétroviseur extérieur et dans votre angle mort qu’il n’y a aucun usager en vue. Cette technique s’appelle la « poignée hollandaise » (Dutch reach en anglais).

Le double-sens cyclable

Indiquées aux automobilistes par un panneau carré de couleur bleu (voir infographie ci-dessous) et matérialisées par un marquage au sol, les doubles-sens cyclables sont des voies dont un sens est exclusivement réservé à la circulation des vélos.

Le double-sens cyclable permet la circulation des EDPM dans le sens contraire du sens de circulation. ©Roole
Le double-sens cyclable permet la circulation des EDPM dans le sens contraire du sens de circulation. ©Roole

Les précautions à prendre :

Sur ces voies, serrez bien à droite lorsque vous croisez un cycliste à contre-sens. Aux intersections, vérifiez bien des deux côtés avant de vous engager.

Bon à savoir

L’article R.110-2 du code de la route autorise les cyclistes à rouler en sens interdit sur les voies de circulation classées en « zone 30 » (vitesse limitée à 30 km/h). Toutes ces voies sont en effet considérées comme étant à double sens pour les cyclistes, même en l’absence du panneau, sauf si le maire en a décidé autrement.

Le sas vélo

Le sas vélo, ou sas cycliste, est un espace matérialisé par un pictogramme vélo, placé au niveau d’un feu tricolore et délimité par une ligne pointillée derrière laquelle les véhicules motorisés ont l’obligation de s’arrêter. Il permet aux cyclistes et conducteurs d’engins personnels motorisés de démarrer en toute sécurité, en amont des voitures et autres véhicules motorisés, et les protège des fumées de pots d’échappement.

Il est interdit d'empiéter sur un sas vélo. ©Roole
Il est interdit d'empiéter sur un sas vélo. ©Roole

Les précautions à prendre :

Aux carrefours, bien s’arrêter derrière le sas vélo (sans empiéter) et laisser aux cyclistes le temps de démarrer.

Bon à savoir

L’arrêt sur un sas vélo est passible des sanctions prévues pour le franchissement d’un feu rouge, soit une amende de 4e classe. Comme cette infraction, elle est détectable par certains radars automatiques !

Les intersections

Si les pistes et bandes cyclables sont de plus en plus généralisées, notamment dans les villes, elles ne sont pas déployées partout. Avant de tourner à droite, vérifiez systématiquement qu’aucun vélo ne se trouve à votre niveau et contrôlez votre angle mort. Si un cycliste se trouve dans votre champ de vision, laissez-lui la priorité. Même réflexe sur les ronds-points.

Un panneau de débouché de cyclistes indique qu’un cycliste peut survenir de la droite ou de la gauche, d’une piste ou d’une bande cyclable. Il est généralement positionné à une distance de 50 mètres en agglomération et de 150 mètres en campagne.

Panneau de débouché de cyclistes (A21) : soyez vigilant ! ©iStock
Panneau de débouché de cyclistes (A21) : soyez vigilant ! ©iStock