6 min de lecture

Hausse du prix des carburants et éco-conduite : rouler mieux pour consommer moins

15 mars 2022

La pratique de l’éco-conduite n’a jamais été aussi intéressante pour les automobilistes qu’en 2022, à l’heure où les prix des carburants s’envolent. Aujourd’hui peut-être encore plus qu’hier, tous les moyens sont bons pour diminuer sa consommation de carburant et réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Des petits gestes, à la portée de tous, peuvent être appliqués pour une conduite à la fois écologique et économique.

Conduire plus responsable

L’éco-conduite, ça sert à quoi ?

  • Réduire sa consommation de carburant
  • Diminuer ses coûts d'entretien
  • Limiter les émissions de gaz à effet de serre
  • Réduire le risque d'accident

Pour bénéficier des avantages de l’éco-conduite, il est d’abord primordial de choisir une voiture adaptée à ses besoins. Selon Bertrand-Olivier Ducreux, ingénieur à la direction « Mobilité et Transports » de l'ADEME (Agence de la transition écologique), « l’éco-conduite doit commencer dès le jour où on décide de s’équiper d’une voiture. Adapter son choix en fonction de son véritable usage est primordial ».

L’éco-conduite : les règles de base

Des gestes simples peuvent vous permettre de réduire de 10 à 30 % votre consommation de carburant.

  • Ne pas prendre le volant pour des trajets de moins de 2 kilomètres ;
  • Éviter les accélérations intempestives et les freinages brusques ;
  • Changer rapidement de rapport après une nette accélération : dès 2 500 tours/min pour une voiture essence et 2 000 tours/min pour un véhicule diesel ;
  • Privilégier le frein moteur lors des ralentissements ;
  • Ne pas laisser le porte-ski ou le porte-vélo attaché sur le toit de la voiture lorsqu’on n’en a plus besoin ;
  • Éviter l’utilisation excessive de la climatisation ;
  • Ne pas laisser le moteur du véhicule tourner à l’arrêt.

Qu’en est-il de l’option « Start and Stop » ?

Depuis son lancement grand public au début des années 2000, l’option « Start and Stop », qui permet de couper le moteur à l’arrêt, à un feu rouge ou durant les embouteillages, est intégrée dans le système de nombreux véhicules. Cette technologie est très intéressante puisqu’elle permet de consommer moins de carburant en milieu urbain : « En ville, cette pratique est pertinente. Rappelons qu’un moteur coupé ne fait pas de bruit, ne consomme pas de carburant et n’émet pas de CO2. On peut gagner 10 % de consommation si la fonction est utilisée plus de 5 secondes régulièrement sur le trajet. »

N’oubliez pas l’entretien de votre véhicule !

Vérifier le bon fonctionnement de sa voiture est une étape indispensable pour réduire sa consommation. Soyez vigilants sur les indicateurs de votre tableau de bord ! Des pneus en mauvais état provoquent une surconsommation : « Un pneu mal gonflé a une résistance à l’avancement qui augmente. Cela provoque une surconsommation de carburant en plus d’une tenue de route dégradée. »

Gare aussi à vérifier régulièrement vos niveaux de liquides et l’état des filtres pour garantir le bon fonctionnement de votre véhicule. Votre calendrier d’entretien fourni par le constructeur lors de l’achat ou de la location de la voiture reste votre meilleur allié !

Attention aux idées reçues

Encore trop peu répandue, la notion d’éco-conduite suscite des interrogations. Certaines idées reçues ont la vie dure ! Doit-on rouler moins vite pour mieux conduire ? La réponse est non selon l’ingénieur : « Une personne qui éco-conduit ne doit pas voir s’allonger son temps de trajet, explique-t-il. Le fait d’éviter les accélérations brusques, d’anticiper les freinages ou encore de rouler à bas régime n’engendre aucun allongement de temps de parcours. L’automobiliste doit dans tous les cas respecter les limitations de vitesse. »

« Éco-conduire ne veut pas dire conduire moins vite. »

Bertrand-Olivier Ducreux

Conduire un véhicule automatique n’est pas forcément plus avantageux pour celles et ceux qui souhaitent rouler économique. Le seul avantage : la boîte automatique est réglée de façon optimale pour le changement des rapports mais les réflexes d’éco-conduite ne sont pas moins importants pour autant : « L’éco-conduite n’est pas liée à la technologie de propulsion, ajoute-t-il. Anticiper le nombre et l’intensité des freinages est ce qu’il y a de plus important, que l’on conduise une voiture mécanique, automatique, électrique ou hybride. »

Coup d’œil sur les applications d’éco-conduite !

Depuis plusieurs années, des sociétés ont lancé des applications disponibles sur smartphone, afin d’accompagner l’automobiliste dans sa démarche de conduite éco-responsable. C’est le cas de Geco Air, imaginée par des ingénieurs de l’IFPEN (Institut Français du Pétrole et des Énergies nouvelles). L’application permet à l’usager d’avoir accès à diverses données : le taux des émissions polluantes générées par sa mobilité, des conseils personnalisés sur sa conduite, des alertes météo ou encore des indices sur la qualité de l’air selon sa localisation. Après chaque trajet, l’utilisateur de l’application se voit attribuer une note.

En 2021, le Ministère de l’Écologique a lancé Coopits, uniquement téléchargeable sur Google Play. Cette plateforme permet à la fois d’être alerté sur les travaux en cours, les pannes ou les accidents sur la route, mais aussi d’anticiper les feux tricolores.

Il existe aussi des solutions pour les flottes de véhicules d'entreprise. La société WeNow a imaginé un boîtier connecté relié à la prise OBD (prise diagnostic de la voiture située en dessous du volant), qui transmet les informations au smartphone de l’automobiliste. Sans géolocalisation par défaut, l’application mesure le gaspillage de carburant et accompagne le conducteur dans son désir de neutraliser ses émissions de CO2 et de réduire sa consommation de carburant : « On analyse les habitudes du conducteur avec les accélérations, les freinages et les changements de rapports, explique Valérie Mas, cofondatrice de la société WeNow. Grâce aux algorithmes qu’on a développés, on peut mesurer le gaspillage d’énergie et de carburant. On décrypte ensuite le trajet de l’usager seconde par seconde. En fin de parcours, la personne obtient un score sur 10 et reçoit un conseil de l’application. »

En 2022, tout est donc mis en œuvre pour conduire mieux et ainsi réduire sa consommation de carburant de façon ludique et sans prise de tête !

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.