Radars : du nouveau sur les routes en 2022 !

Par Marine Madelmond
5 janvier 2022
Temps de lecture : 3 min
Les radars en France

Qui dit nouvelle année dit bonnes résolutions. Choisies ou contraintes ! En 2022, les automobilistes devront être encore plus attentifs et vigilants sur les routes car le gouvernement a décidé de renforcer les contrôles routiers par le biais de radars, toujours plus nombreux et surtout plus performants.

Ils étaient 4 421 au total au mois d’octobre 2021. En 2022, les radars seront toujours bien présents sur les routes de France. Selon un document budgétaire annexé au projet de loi de finances pour 2022, « le parc des radars déployés devrait être composé de 4 500 équipements actifs et 800 cabines leurres (cabines radars installées en prévention qui flashent sans verbaliser, ndlr) dont 1 000 radars tourelles actifs dans 1 400 cabines. »

Les radars tourelles sur les routes de France

À l’image du boîtier installé en juin dernier à Annemasse en Auvergne-Rhône-Alpes, les radars tourelles vont se multiplier sur les routes. Capable de détecter les excès de vitesse dans les deux sens, sur une portée de 100 mètres, ce super radar peut flasher plusieurs véhicules en même temps et sur deux voies de circulation.

Les radars tourelles en France - ©iStock
Les radars tourelles en France - ©iStock

Les radars urbains : la grande nouveauté

Au cours des prochains mois, le gouvernement compte aussi déployer d’autres dispositifs : « Au-delà du radar tourelle, l’année 2022 sera celle du déploiement progressif des radars urbains actuellement en expérimentation à Montbéliard. À la fin de l’année 2022, 100 radars urbains devraient être actifs dans 500 cabines. »

Mais de quoi s’agit-il ? Ces boîtiers permettront de verbaliser les excès de vitesse et les feux rouges grillés et seront capables de déceler une ceinture de sécurité non bouclée ou un téléphone portable à la main.

Les radars dits urbains en France - ©iStock
Les radars dits urbains en France - ©iStock

Qu’en est-il des voitures-radars privées ?

Déjà déployées dans plusieurs régions de France (Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire, Nouvelle-Aquitaine, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Hauts-de-France), les voitures-radar privées, qui flashent un autre véhicule en circulation, seront encore nombreuses sur les routes. Le gouvernement a pour objectif de mettre en circulation environ 400 véhicules. L’Île-de-France, l’Occitanie, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côte d’Azur sont les nouvelles régions concernées. Seuls les territoires d’Outre-Mer et la Corse seraient épargnés cette année. Notons toutefois qu’aucune date précise n’est indiquée quant au début des verbalisations.

D'autres radars en test

Plusieurs nouveautés sont aussi avancées pour cette année 2022 : d’une part, des radars « anti-bruit », composés de capteurs sonores. Ils pourraient être installés dans le but de détecter les véhicules et deux roues trop bruyants en agglomération. Des expérimentations sont en cours.

D’autre part, un projet de radars automatiques permettant de vérifier la validité d’un contrôle technique serait à l’étude. Grâce à ce dispositif, les voitures flashées pourront être contrôlées sur ce point en scannant la plaque d’immatriculation. Ce dispositif n’est pas sans rappeler celui déjà utilisé pour verbaliser en cas de défaut d’assurance.

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.