• Accueil
  • Vidéos

Barème kilométrique : ce qu'il faut savoir

Par Marine Madelmond

Partager cet article

Le barème kilométrique est un dispositif permettant aux automobilistes de calculer les coûts engendrés par l’utilisation de leur véhicule personnel à des fins professionnelles. Ce calcul permet soit de se faire rembourser ces frais par l'employeur, soit de les déduire de revenus imposables dans le cadre d'une déduction de frais réels. Alors, à combien s'élève-t-il en 2024 ?

Voitures à Bordeaux

Le barème kilométrique 2024 n'est pas revalorisé cette année

Alors que depuis le début de l'année 2024, les Français ont déjà été touchés par quelques augmentations de tarifs - notamment des péages, du carburant ou encore des assurances auto - le barème kilométrique lui, n'évolue pas. Selon le dernier communiqué du Gouvernement, les barèmes kilométriques qui s'appliquent aux dépenses de 2023 pour les voitures et les deux-roues restent inchangés par rapport à l'année dernière.

Bon à savoir

Pour rappel en 2023, le barème kilométrique pris en compte pour la déclaration des frais réels avait été revalorisé de 5,4 % en raison de l’inflation et de la forte augmentation des prix du carburant.

Qui peut bénéficier du barème kilométrique et à quoi sert-il ?

Chaque année, lors de la déclaration des revenus au service des impôts, tous les salariés bénéficient d’une déduction forfaitaire de 10% qui couvre certaines de leurs dépenses courantes comme les transports par exemple. Si un salarié estime que ses frais de déplacements professionnels sont supérieurs à cette déduction forfaitaire, il peut renoncer à ces 10% et opter pour la déclaration de ses dépenses réelles, en utilisant le barème kilométrique. Ce dernier permet ainsi de chiffrer les dépenses liées aux déplacements professionnels des salariés, mais aussi des entrepreneurs individuels soumis à l'impôt sur le revenu.

Bon à savoir

Les frais professionnels de déplacement comprennent le transport du domicile au lieu de travail, les déplacements à des fins professionnelles effectués pendant les heures de travail, les déménagements ou la double résidence.

Utilisation du barème kilométrique : deux cas de figure

Pour une prise en charge des coûts liés à ses déplacements professionnels, un salarié peut utiliser un barème kilométrique dans deux cas :

- Lorsqu’il souhaite déduire ses frais de déplacement entre son domicile et son lieu de travail, il peut utiliser le barème des frais kilométriques. Le montant est calculé selon la distance entre le domicile et le lieu de travail :

  • Si vous habitez à 40 km ou moins de votre lieu de travail, vous pouvez prendre en compte l’intégralité du kilométrage dans le calcul de vos frais de transport.
  • Si votre domicile se situe à plus de 40 km de votre lieu de travail, le kilométrage pris en compte dans le cadre de votre déclaration de revenu est limité à 40 km.
  • Cependant, l’intégralité de la distance peut être prise en compte si vous justifiez cet éloignement par des circonstances particulières (familiales ou autres).

- Lorsqu’il souhaite déduire ses frais de déplacement occasionnés par l’exercice de la profession, il peut :

  • Déduire ses dépenses réelles sur justificatif ;
  • Utiliser les barèmes des frais kilométriques.

Comment est calculé le barème kilométrique ?

Pour calculer la somme que le salarié doit déduire de sa déclaration de revenus dans le cadre de l’utilisation professionnelle de son véhicule, il faut prendre en compte non seulement le kilométrage mais aussi le type de véhicule. Deux facteurs rentrent en effet dans le calcul :

  • Le nombre de kilomètres parcourus à titre professionnel ;
  • La puissance fiscale de son véhicule, exprimée en nombre de chevaux fiscaux (CV), inscrite en case P6 de la carte grise.

Le barème kilométrique intègre aussi la dépréciation du véhicule, les frais de réparation et d’entretien, les dépenses de pneumatiques, les frais de carburant, les frais de péage et les primes d’assurances.

Quel est le barème 2024 ?

Le barème kilométrique 2024 pour les voitures thermiques, hybrides et hybrides rechargeables

Puissance administrative (en CV) Distance jusqu'à 5 000 kmDistance de 5 001 km à 20 000 km Distance au-delà de 20 000 km
3 CV et moinsDistance x 0,529(Distance x 0,316) + 1 065Distance x 0,370
4 CVDistance x 0,606(Distance x 0,340)
+ 1 330
Distance x 0,407
5 CVDistance x 0,636(Distance x 0,357) + 1 395Distance x 0,427
6 CVDistance x 0,665(Distance x 0,374) + 1 457Distance x 0,447
7 CV et plusDistance x 0,697(Distance x 0,394) + 1 515Distance x 0,470

Exemple : pour 3 000 kilomètres parcourus à titre professionnel en 2023 avec un véhicule de 5 CV, vous pouvez faire état d’un montant de frais réels de 1908 euros (3 000 km x 0,636) pour votre déclaration de revenus de 2024.

Une majoration de 20 % pour les véhicules électriques

Le barème kilométrique 2024 pour les voitures électriques

Puissance administrative (en chevaux)0 à 5000 km5001 à 15 000 kmAu-delà de 15 000 km
3 CV et moinsDistance x 0,634(Distance x 0,379) + 1273Distance x 0,442
4 CVDistance x 0,727(Distance x 0,408) + 1596Distance x 0,489
5 CVDistance x 0,763(Distance x 0,472) + 1669Distance x 0,512
6 CVDistance x 0,798(Distance x 0,448) + 1748Distance x 0,537
7 CV et plusDistance x 0,836(Distance x 0,472) + 1814Distance x 0,564

Si vous roulez en voiture électrique dans le cadre de votre activité professionnelle, le même barème kilométrique s’applique. En revanche, vous pourrez appliquer une majoration de 20% au montant de l’indemnité kilométrique.

Par exemple, pour 4 000 km parcourus à titre professionnel avec un véhicule électrique de 6 CV, vous pouvez faire état d’un montant des frais réels égal à : 4 000 km x 0,665 = 2 660 euros + 20% = 3 192 euros. Vous pouvez aussi vous aider du tableau ci-dessus : 4 000 x 0,798 = 3 192 euros.

Bon à savoir

Il est possible également d'ajouter les intérêts d'emprunt en cas d'achat à crédit, les frais de péages et les frais de stationnement.

En action

Vous pouvez calculer vos frais réels via un simulateur du gouvernement.

Le barème kilométrique 2024 pour les motocyclettes :

Puissance administrative (en CV)Distance (d) jusqu'à 3 000 kmDistance (d) de 3 001 km à 6 000 kmDistance (d) au-delà de 6 000 km
1 ou 2 CVd x 0,395(d x 0,099) + 891d x 0,248
3,4 ou 5 CVd x 0,468(d x 0,082) + 1 158d x 0,275
plus de 5 CVd x 0,606(d x 0,079) + 1 583d x 0,343

Le barème kilométrique 2024 pour les cyclomoteurs :

Distance (d) jusqu'à 3 000 kmDistance (d) de 3 001 km à 6 000 kmDistance (d) au-delà de 6 000 km
d x 0,315(d x 0,079) + 711d x 0,198