Pénurie de semi-conducteurs : quel impact pour les automobilistes ?

Par La rédaction
18 mai 2021
Temps de lecture : 7 min

Vous avez peut-être entendu parler de la pénurie des semi-conducteurs, et notamment des difficultés que rencontre le secteur automobile pour y faire face. Mais de quoi s’agit-il exactement et quels sont les impacts pour vous, conducteur ? Nous faisons le point.

Pénurie de semi-conducteurs : de quoi s’agit-il exactement ?

Un semi-conducteur est un composant électronique qui permet de faire circuler les informations dans un objet connecté. Cette puce électronique est particulièrement utilisée dans l’industrie du numérique : les smartphones, les tablettes, PC et autres jeux vidéo, entre autres. Mais également dans le secteur automobile, où elle est devenue indispensable pour les modèles de véhicules les plus récents puisqu’elle permet de gérer, comme un mini-ordinateur, l’électronique présente dans les équipements et dispositifs d’aide à la conduite de votre voiture. ABS, direction assistée, contrôle du freinage, gestion du moteur… L’électronique est de plus en plus présente, puissante et complexe dans les véhicules actuels.

Or, depuis plus d’un an maintenant, les constructeurs automobiles se retrouvent confrontés à une pénurie de semi-conducteurs, impactant ainsi la production de certains de leurs modèles.

Quel est l’impact de la pénurie des semi-conducteurs pour vous, automobiliste ?

Depuis le début de l’année 2021, face à la pénurie de semi-conducteurs, de nombreux fabricants ont été contraints de mettre à l’arrêt leurs usines de production à plusieurs reprises et ont dû trouver de nouvelles alternatives en attendant que la situation s’améliore.

À ce jour, la pénurie de ces puces électroniques a un impact de plus en plus visible pour les clients du secteur automobile et notamment en ce qui concerne :

Les services de livraison

Pour de nombreux modèles, et selon les finitions que vous choisissez, il faut désormais prévoir des délais de livraison rallongés. Si vous commandez une Peugeot 208 par exemple, associée aux finitions Allure Pack, Allure Business, GT et GT Pack, prévoyez jusqu’à 6 mois de délai pour être livré.

Les modifications sur certains modèles

Certains constructeurs ont également fait le choix de modifier certaines options (moyennant un tarif plus avantageux) afin de poursuivre la production et fournir la demande.

Renault, par exemple, a fait le choix de supprimer les tableaux de bord grand format sur certains modèles, dont la Mégane et le Captur. Ainsi, l’écran de 10 pouces est désormais réservé en priorité aux versions hybrides rechargeables, les finitions haut de gamme d’un écran de 7 pouces et les versions d’entrée de gamme, de compteurs analogiques.

Le conseil de Xavier Trujas, PDG du Groupe Carwest :

« Si vous envisagez de changer de voiture prochainement et que vous êtes pressé, orientez-vous davantage vers des voitures en stock déjà fabriquées ou des modèles d’occasion récents. Si vous préférez commander une voiture neuve et entièrement personnalisée, il faudra alors être un peu plus patient. »

Bon à savoir :

Selon le cabinet AlixPartners, la pénurie de semi-conducteurs pourrait empêcher au total la production de 7,7 millions de véhicules au niveau mondial en 2021, soit un manque à gagner de 180 milliards d’euros.

Comment expliquer la pénurie des semi-conducteurs ?

Les semi-conducteurs sont présents dans de multiples appareils électroniques. Mais aujourd’hui, la demande de ces petits composants est bien supérieure à l’offre. Comment l’expliquer ?

Principalement à cause de la crise sanitaire et l’accumulation de plusieurs facteurs. Focus.

Hausse des ventes de certains appareils électroniques

Dans un premier temps, les mesures prises par les différents gouvernements pour lutter contre la pandémie mondiale liée au covid-19 a profondément bouleversé les ventes de certains produits nécessitant des semi-conducteurs. Les ventes de smartphones et de PC ont notamment explosé au printemps 2020 suite au renforcement du télétravail, tandis que les confinements successifs ont boosté les ventes de consoles de jeux vidéo. Ce qui implique que les fournisseurs de semi-conducteurs ont vu leur carnet de commandes déborder.

Les conseils de la rédac

En 2020, ce sont plus de 300 millions de PC qui ont été vendus à travers le monde, soit une hausse de plus de 13 % par rapport à l’année précédente (2019).

Peu de fournisseurs de semi-conducteurs dans le monde

Il existe trois types d’entreprises qui fabriquent des semi-conducteurs sur le marché des puces électroniques, et elles ne sont pas nombreuses :

  • Celles qui fabriquent leurs produits dans leur propre usine à l’instar de Samsung, Intel SK Hynix et Micron ;
  • Celles qui conçoivent et commercialisent cette technologie mais en sous-traitent la fabrication à des sociétés de fonderie ;
  • Les sociétés de fonderie comme TSMC, leader mondial de la fabrication de semi-conducteurs.

Les conseils de la rédac

Tandis que l’Europe représentait il y a 30 ans plus de 40 % de la production mondiale de semi-conducteurs, aujourd’hui c’est l’Asie et notamment Taïwan, la Corée du Sud, la Chine et le Japon qui détiennent 70 % de parts de marché.

Quel impact sur l’économie du secteur automobile ?

En 2020, le marché de l’automobile a fortement reculé. En France, par exemple, les ventes de voitures neuves ont baissé de plus de 25 %. En tenant compte de cette diminution et de l’augmentation des ventes de PC, de smartphones et de consoles de jeux vidéo, les fournisseurs de semi-conducteurs ont priorisé la livraison sur ces différents marchés hi tech.

« Tout ce débouché a pris la place du débouché automobile. Et maintenant que l’industrie automobile est repartie depuis le printemps dernier, elle est passée derrière en termes de priorité, et manque d’approvisionnement, sachant qu’il y a très peu de fournisseurs qui approvisionnent », explique Arnaud Aymé, spécialiste transports chez Sia Partners.

Quand prévoir la sortie de crise ?

La fin de la pénurie et la sortie de cette crise sont difficiles à prévoir. L’une des principales solutions réside dans l’augmentation de la production de puces électroniques mais cela va prendre du temps. La société taïwanaise TSMC a prévu d’investir 100 milliards de dollars sur les trois prochaines années.

Différents gouvernements à travers le monde vont également mettre en place des mesures stratégiques afin de renforcer leur souveraineté technologique. L’Union européenne, par exemple, va développer un projet d’intérêt commun européen (PIEC) sur l’électronique visant à favoriser la relocalisation de la production des semi-conducteurs sur le sol européen. Avec un objectif ambitieux : produire 20 % des semi-conducteurs dans le monde d’ici 2030. Le Président de la République Emmanuel Macron a également présenté un plan d’investissement de 30 milliards d’euros, dont 6 milliards seront alloués à la production de composants-clés sur le territoire national.

Quoiqu’il advienne, les experts du secteur s’entendent à dire que la pénurie des semi-conducteurs risque d’avoir encore un impact jusqu’en 2022, voire même 2023.

Le commissaire européen Thierry Breton a d’ailleurs déclaré dans l’émission « Questions politiques » du 14 novembre 2021 : « Je pense que le pic est plutôt derrière nous, mais pour revenir à la normale il faudra encore plusieurs trimestres. »

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.