6 min de lecture

Voiture électrique, ZFE... Roole donne la parole aux automobilistes à Strasbourg

27 juin 2022

La transition énergétique est plus que jamais sous les feux de l’actualité... et la mobilité au cœur des préoccupations des automobilistes ! En tant que Club automobile, Roole entend les aider à affronter ce bouleversement. C’est dans cette optique qu’il a organisé sa première table ronde à Strasbourg le 9 juin 2022.

Quand serai-je concerné par la Zone à faible émission mobilité (ZFE-m) ? Quel sera son impact sur ma mobilité ? Quelle est la motorisation la plus pertinente pour mon usage ? LOA, LLD, prêt bancaire : quel financement choisir pour acquérir une voiture électrique ? De quelles aides puis-je bénéficier ? Comment recharger sur la route et à domicile ? Les Français sont perdus face aux nouvelles réglementations et aux choix qui en découlent.

Animée par un journaliste automobile, la première table ronde Roole a donné la parole à une vingtaine d’automobilistes aux profils et aux motivations variés. Elle a également été l’occasion de répondre à leurs questionnements, sans parti-pris.

Patrick Muir, responsable technico-commercial chez ChargeHop, au micro de la table ronde
Patrick Muir, responsable technico-commercial chez ChargeHop, au micro de la table ronde

ZFE : un calendrier encore méconnu

« ZFE : ça vous parle ? » Lorsqu’on pose la question dans la rue, que ce soit dans la métropole alsacienne ou dans le Grand Paris, la réponse est souvent négative. Les personnes interrogées avouent pour la plupart ne pas connaître le principe d’une Zone à faible émission mobilité. Preuve qu’il existe encore de nombreuses zones d’ombres sur ce dispositif qui vise à réduire les émissions polluantes dans les grandes agglomérations françaises.

C’est aussi le point de vue des participants à la table ronde : 53 % d’entre eux répondent qu’ils sont « au courant, sans plus », tandis que 21 % confirment n’en avoir « jamais entendu parler », alors que Strasbourg est l’une des métropoles françaises dont le calendrier de déploiement de la ZFE-m est le plus avancé. D’autres ne sont pas forcément conscients des dates d’entrée en vigueur des différentes interdictions de circulation : « Je m’aperçois que c’est un calendrier que je ne connaissais pas, confie un participant. J’ai changé de voiture l’année dernière, pensant la mise en place beaucoup plus proche. »

A savoir

Le calendrier de l’Eurométropole de Strasbourg prévoit l’interdiction définitive de circuler (avec sanctions à la clé) pour les véhicules non classés et Crit’Air 5 à partir de 2023, puis une extension progressive, jusqu’aux véhicules Crit'Air 2, interdits de circuler à partir de 2028, selon les communes. Une période dite pédagogique (sans sanction) d’un an est prévue à chaque palier.

Un autre participant regrette, lui, l’acquisition récente d’un véhicule hybride, alors que - hasard du calendrier - le Parlement européen votait la veille l’interdiction de la vente des voitures thermiques dès 2035 : « Je me suis laissé piéger par cette folie d’avoir une voiture plus écologique, et j’ai opté – comme je suis un gros rouleur – pour une hybride. Je me sens un peu trahi. Il n’est pas dit que je garderai ce véhicule alors que j’ai l’habitude de conserver mes voitures plus de 10 ans. »

La voiture électrique : bientôt une obligation ?

Dans l’assistance, il y a ceux qui ont déjà acheté une voiture électrique ou hybride rechargeable, ceux qui hésitent encore et ceux qui sont totalement contre. Les participants à la table ronde reflètent la diversité qui a cours au sein de la population. A Strasbourg, 47 % des participants sont conscients qu’ils seront bientôt obligés de « passer à l’électrique ». Et cela s’accompagne de craintes et d’interrogations, notamment sur la motorisation à choisir pour obtenir une vignette Crit’Air compatible avec les restrictions à venir : « Aujourd’hui, j’envisage de remplacer mon véhicule diesel par une voiture Crit’Air 1, comme une essence récente, par exemple, assure un invité. Il m’arrive régulièrement de tracter une remorque et je ne vois pas comment je pourrais faire avec un véhicule électrique. C’est pour cela que je n’envisage pas un véhicule électrique. »

Le leasing comme premier choix

De plus en plus répandu (il a représenté près de la moitié* des financements de voitures neuves en 2021 chez les particuliers), le leasing - location longue durée (LLD) ou location avec option d’achat (LOA) - est encore plus plébiscité par les acquéreurs de voitures électriques et hybrides rechargeables. Tandis que les constructeurs proposent des batteries toujours plus performantes et des autonomies sans cesse revues à la hausse, les automobilistes considèrent majoritairement le leasing comme la solution la plus prudente pour envisager l’acquisition d’une électrique. Un point de vue partagé par plusieurs participants à la table ronde de Roole : « Je suis inquiet d’avoir à remplacer la batterie au bout d’un certain temps ou au moment de la revente du véhicule, ou bien que l’usure de la batterie entraîne une forte décote. Alors qu’en location, je n'ai pas à m’en soucier », déclare l’un d’eux.

Des participants à la table ronde
Des participants à la table ronde

La charge et l’autonomie : la crainte des automobilistes

« La charge et l’autonomie sont les deux principaux freins à l’achat d’une voiture électrique », note Patrick Muir, responsable technico-commercial chez ChargeHop et invité en tant qu’expert. Après avoir rappelé l’importance de disposer d’une borne de recharge à domicile ou sur son lieu de travail lorsqu’on possède un véhicule électrique, il ajoute : « La nuit et en journée, votre véhicule est régulièrement stationné. C’est à ce moment-là qu’il faut pouvoir le recharger. Ça peut être chez vous ou sur le parking de votre entreprise. » Une fois cette logistique solutionnée, l’utilisation d’un véhicule électrique peut alors se révéler particulièrement simple… et agréable, comme l’ont souligné les quelques participants ayant déjà passé le cap.

En 2023, d’autres évènements de ce type seront organisés partout en France.

Si vous aussi vous avez des questions en lien avec les ZFE et la mobilité électrique, écrivez-nous à redaction@roole.fr

La première table ronde de Roole s'est tenue le 9 juin 2022 à Strasbourg
La première table ronde de Roole s'est tenue le 9 juin 2022 à Strasbourg

*Source : Etude C-Ways – 2021

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.