Quelles ZFE concernent les automobilistes au 1er septembre 2022 ?

Par La rédaction de Roole
1 septembre 2022
Temps de lecture : 9 min
Le Pont Guillotière traversé par des scooters électriques dans la ZFE de Lyon

Les Zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) se multiplient, conformément au calendrier imposé par l’Etat pour améliorer la qualité de l’air dans les grandes agglomérations. Les automobilistes sont de plus en plus nombreux à être concernés par les restrictions de circulation, même si en pratique, les sanctions sont encore rares. On fait le point sur les métropoles où les restrictions touchent déjà les automobilistes et où la vignette Crit’Air est désormais obligatoire.

Après janvier et juillet, septembre est le troisième temps fort de l’année concernant l’application des Zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) en France. Depuis le début de l’année, 4 nouvelles métropoles ont mis en œuvre leur ZFE ou étendu leurs restrictions de circulation et stationnement aux voitures particulières. Chacune avec son calendrier, ses spécificités… Que l'on vous propose de retrouver dans cet article.

La ZFE du Grand Paris

Quelles règles pour les automobilistes ?

Les véhicules particuliers et utilitaires légers non classés, Crit’Air 5 et Crit’Air 4 ne peuvent pas rouler dans l’ensemble de ZFE du Grand Paris, la métropole pionnière en la matière. Les deux roues, tricycles et quadricycles à moteur sont concernés eux aussi.

Toute la zone située à l’intérieur de l’A86 (soit 77 communes) est concernée par cette interdiction de circulation et ce - c’est une particularité de la ZFE du Grand Paris - du lundi au vendredi de 8h à 20h, sauf les jours fériés.

Les prochaines échéances pour les automobilistes

  • 1er juillet 2023 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit'Air 3, dans les mêmes conditions.
  • 1er janvier 2024 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit’Air 2.
  • Objectif 2030 : 100 % de véhicules propres en circulation.

La ZFE Eurométropole de Strasbourg

Quelles règles pour les automobilistes ?

Dans l’Eurométropole de Strasbourg, une Zone à faibles émissions est en vigueur pour tous les types de véhicules motorisés non classés et Crit’Air 5, y compris les voitures particulières et les deux et trois roues, même si l’interdiction définitive (avec sanctions) ne devrait intervenir qu’en janvier 2023. Chaque interdiction définitive est en effet précédée d’une phase pédagogique d’un an. La ZFE s’étend sur toute l’Eurométropole, soit 33 communes, à l’exception de certains axes.

Les prochaines échéances

  • 1er janvier 2023 : interdiction définitive pour les véhicules non classés et Crit'Air 5 et début de la phase pédagogique pour les véhicules Crit'Air 4.
  • 1er janvier 2024 : interdiction définitive pour les véhicules Crit'Air 4 et début de la phase pédagogique pour les véhicules Crit'Air 3.
  • 1er janvier 2025 : interdiction définitive pour les véhicules Crit'Air 3 et début de la phase pédagogique pour les véhicules Crit'Air 2.
  • À partir de janvier 2028 : interdiction définitive pour les véhicules Crit'Air 2.

La ZFE du Grand Reims

Quelles règles pour les automobilistes ?

Depuis le 1er septembre 2021, le Grand Reims a sa Zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m). Son périmètre d’application : le centre-ville de Reims et la voie Taittinger. La ZFE concerne les voitures particulières et véhicules utilitaires non classés et Crit'Air 5, mais pas les deux roues, tricycles et quadricycles à moteur. La phase pédagogique, prévue pour durer 3 mois, a été étendue pour 6 mois minimum.

Les prochaines échéances

  • 1er janvier 2023 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit’Air 4 (après une période pédagogique).
  • 1er janvier 2024 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit'Air 3 (après une période pédagogique).

La ZFE de la Métropole de Lyon

Quelles règles pour les automobilistes ?

Le 1er septembre est une date importante pour la ZFE lyonnaise : les restrictions de circulation, qui concernaient jusqu’à présent uniquement les véhicules utilitaires et poids lourds, s’étendent aux véhicules de particuliers. Sont concernés, dans un premier temps, les véhicules particuliers non classés et Crit’Air 5 (y compris les deux ou trois roues et quadricycles à moteur). Le périmètre comprend pour l'instant l’ensemble des arrondissements de Lyon, les secteurs de Villeurbanne, Bron et Vénissieux situés à l'intérieur du boulevard périphérique Laurent Bonnevay, et l’ensemble de la commune de Caluire-et-Cuire. Pour les automobilistes, les premières contraventions n’interviendront qu'à partir de janvier 2023.

Les prochaines échéances

Entre 2024 et 2026 : extension progressive de l'interdiction aux véhicules Crit’Air 4, Crit’Air 3 puis Crit’Air 2. Ce "projet d'amplification" fait l'objet d'une concertation à l’automne 2022.

Tout savoir sur la ZFE Métropole de Lyon.

La ZFE Rouen-Normandie

Quelles règles pour les automobilistes ?

Jusqu’ici réservée aux véhicules utilitaires légers et aux poids lourds, la ZFE-m de Rouen-Normandie s’étend aux véhicules de particuliers. Au 1er septembre 2022, les voitures Crit'Air 4, 5 et non classées sont exclues de la circulation. Certains types de véhicules motorisés (scooters, motos, tricycles motorisés, voitures sans permis) bénéficient d'un délai d'un an (soit avant le 1er septembre 2023) pour se mettre en règle. Le périmètre de la ZFE-m est délimité par 13 communes : Amfreville-la-Mi-Voie, Bihorel, Bois-Guillaume, Bonsecours, Darnétal, Déville lès Rouen, Notre-Dame-de-Bondeville, Grand Quevilly, Mesnil-Esnard, Petit-Quevilly, Rouen, Saint-Léger du Bourg-Denis et Sotteville-lès-Rouen. Quelques axes sont épargnés pour permettre d’accéder aux parkings-relais.

Les prochaines échéances

En 2025, la ZFE pourrait aussi s’étendre aux vignettes Crit’Air 3.

Tout savoir sur la ZFE Rouen-Normandie.

La ZFE de Montpellier Méditerranée Métropole

Quelles règles pour les automobilistes ?

Instaurée le 1er juillet 2022 au terme d’une concertation, la ZFE de Montpellier s’adresse directement à tous les véhicules à moteur, y compris les voitures et les véhicules utilitaires. Pour les particuliers, seules les voitures datant d’avant 1997 sont concernées jusqu’au 31 décembre 2022. Une période pédagogique (sans verbalisation) est instaurée du 1er juillet au 31 décembre 2022. Côté périmètre, le déploiement de la ZFE se fait en 2 phases. Du 1er juillet 2022 au 30 juin 2026, le périmètre comprend Castelnau-le-Lez, Clapiers, Grabels, Jacou, Juvignac, Lattes, Le Crès, Montpellier, Pérols, Saint Jean de Védas et Villeneuve-lès-Maguelone. A partir du 1er juillet 2026, il s’étendra à toute la métropole, soit 31 communes.

Une dérogation est possible, entre autres, pour les "petits rouleurs" (propriétaires d'un véhicule parcourant moins de 8 000 km/ an) et pour les véhicules roulant à l’E85.

Les prochaines échéances

  • 1er janvier 2023 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit'Air 5.
  • 1er janvier 2024 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit'Air 4.
  • 1er janvier 2025 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit'Air 3.
  • 1er janvier 2026 : extension du périmètre à toute la métropole.
  • 1er janvier 2027 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit'Air 2.

La ZFE de la Métropole Aix-Marseille-Provence

Quelles règles pour les automobilistes ?

C’est la petite nouvelle parmi les Zones à faibles émissions mobilité : la Métropole Aix-Marseille-Provence exclut directement de la circulation, dès le 1er septembre 2022, tous les types de véhicules motorisés. Comme partout ailleurs, l’application se fera de façon progressive. Les restrictions ne concernent pour l’instant que les véhicules Crit’Air 5 et non classés. Une période pédagogique (sans sanctions) est mise en œuvre du 1er septembre au 1er octobre 2022.

Le périmètre de la ZFE-m de Marseille est délimité par l’intérieur des boulevards : avenue du Cap Pinède, boulevards Capitaine Gèze, boulevard des Plombières, avenue Alexandre Fleming, boulevards Françoise Duparc, Sakakini, Jean Moulin et Rabatau, avenue du Prado 2.

Les prochaines échéances pour les automobilistes

  • 1er septembre 2023 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit’Air 4.
  • 1er septembre 2024 : extension de l’interdiction aux véhicules Crit’Air 3.

D’autres métropoles comme Toulouse et Grenoble ont mis en place des ZFE qui ne concernent, pour l’instant, que les véhicules utilitaires et les poids lourds. Dans ces métropoles, les automobilistes ne sont pas encore impactées dans leurs déplacements.

La vignette Crit’Air : un pré-requis pour tous dans ces métropoles

Que votre véhicule soit concerné ou non par les restrictions de circulation, vous devez munir votre pare-brise d’une vignette Crit’Air dès lors que vous êtes amené à circuler dans une ZFE. Cette vignette, numérotée de 0 à 5 selon le niveau de pollution de votre véhicule, est essentielle puisque c’est sur elle que repose le dispositif des ZFE-m. Il est possible de commander sa vignette en ligne très simplement pour un peu moins de 4 €.

Classement Crit'Air des voitures particulières selon la norme Euro ou la date de 1re immatriculation. ©Roole
Classement Crit'Air des voitures particulières selon la norme Euro ou la date de 1re immatriculation. ©Roole

Bon à savoir

Tout comme le non-respect des interdictions liées à la ZFE, l'absence de vignette Crit’air sur le pare-brise expose les propriétaires de voitures particulières et véhicules utilitaires légers à une amende forfaitaire de 68 €.

Qu’est-ce qu’une ZFE ?

Une zone à faibles émissions (ZFE-m) est un périmètre dans lequel la circulation des véhicules les plus polluants est limitée ou interdite. Il s'agit d'un dispositif national obligatoire créé par la loi d’Orientation des Mobilités (LOM) en 2019 pour réduire les émissions de polluants atmosphériques et améliorer la qualité de l’air. Ce sont les collectivités territoriales qui définissent leurs critères.

En action

Commander sa vignette Crit’Air en ligne sur le site officiel (attention aux sites frauduleux).

Ne ratez rien du média Roole ! Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter.