• Accueil
  • Vidéos

Covoiturage : comment bénéficier de la prime de 100 euros reconduite en 2024 ?

Par Marine Madelmond

Partager cet article

La prime de 100 euros du Gouvernement, versée aux nouveaux inscrits sur les plateformes de covoiturage, est reconduite en 2024 ! Quelles sont les modalités pour bénéficier de cette prime destinée à développer la pratique du covoiturage courte distance ? On vous dit tout !

Des personnes qui covoiturent.
Des personnes qui covoiturent.

Mis à jour le 17 janvier 2024

Plan national covoiturage du quotidien : l’autosolisme dans le viseur

La prime covoiturage de 100 euros est la mesure phare du « plan national covoiturage du quotidien », détaillé fin 2022 par le Gouvernement. En sachant que 70 % des déplacements domicile-travail sont réalisés en voiture individuelle, par un conducteur seul la plupart du temps, le Gouvernement a décidé de mettre en place un dispositif pour développer le covoiturage, en ciblant dans un premier temps les trajets quotidiens. On entend par « trajets du quotidien » les trajets courte distance, à savoir tous les trajets inférieurs à 80 kilomètres. « Levier essentiel face aux enjeux de sobriété énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre », comme le rappelle le Gouvernement, le covoiturage répond aux enjeux suivants : l'amélioration de la qualité de l’air, la diminution des émissions de CO2, la fluidification de la circulation sur les routes et l’augmentation du pouvoir d’achat des Français.

Le Plan national covoiturage du quotidien poursuit un objectif ambitieux : atteindre trois millions de déplacements en covoiturage à horizon 2027. Le Gouvernement estime que s'il atteint son objectif, 4,5 millions de tonnes de CO2 par an peuvent être économisées, soit l’équivalent de 1% des émissions de gaz à effet de serre annuelles de la France.

Une prime de 100 euros versée en deux fois

Mardi 13 décembre 2022, le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires et le ministre des Transports annonçaient le versement d’une prime de 100 euros destinée aux nouveaux covoitureurs dès le 1er janvier 2023. Une prime financée dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE).

Concrètement, ces 100 euros ne sont pas versés en une fois. La prime est versée en deux temps aux nouveaux covoitureurs, de la façon suivante :

  • Un premier versement de 25 euros minimum au premier trajet en covoiturage effectué ;
  • Puis un versement de 75 euros au dixième trajet, qui doit être réalisé dans un délai de 3 mois maximum à partir du premier trajet. Le Gouvernement espère ainsi inciter à une pratique régulière du covoiturage.

Les conditions pour bénéficier de la prime en tant que conducteur

Pour pouvoir bénéficier de cette prime, les conducteurs doivent utiliser une plateforme de covoiturage. Pour faire votre demande de prime, laissez-vous guider par la plateforme. C'est elle qui fait les démarches pour vous et vous verse le bonus covoiturage, qui prend la forme d'un versement ou de bons d’achat, selon l’application de covoiturage choisie.

Les exclusions à l'obtention de la prime covoiturage

Vous n'êtes pas éligible à la prime si :

  • Vous covoiturez en tant que passager. Seuls les conducteurs peuvent bénéficier de cette prime.
  • Vous êtes déjà utilisateur d'une application de covoiturage. La prime est en effet réservée aux nouveaux covoitureurs.
  • Vous avez bénéficié de chèques carburant ou de cartes cadeaux dans le cadre d’opérations CEE* chez les opérateurs Blablacar, Klaxit et Karos au cours des 3 dernières années.

Bon à savoir

En 2023, le Gouvernement avait également mis en place un « coup de pouce covoiturage longue distance », une aide de 100 euros versée aux automobilistes nouvellement inscrits sur une plateforme de covoiturage pour des trajets longue distance (supérieurs à 80 km). Cette aide n'est pas reconduite en 2024, le Gouvernement faisant le choix de développer le covoiturage courte distance en priorité.

Quelles sont les applications de covoiturage compatibles ?

Pour bénéficier de cette prime, vous devez vous inscrire sur l'une des applications de covoiturage existantes, qui permettent de rechercher, d'organiser et désormais de certifier ses trajets en covoiturage. Les principales plateformes compatibles avec la prime de 100 € pour le covoiturage de courte distance sont Karos, Klaxit, Blablacar Daily, La Roue Verte, Mobicoop ou encore France Covoit by Ecov, opérateur de lignes de covoiturage. La plateforme France Covoit permet à tous les conducteurs de faire certifier leurs trajets en covoiturage - y compris informel, c'est-à-dire spontané et/ou sans recours à une plateforme de mise en relation - et de toucher une prime de 150 € au lieu des 100 € habituels. L'application prévoit aussi une indemnisation pour le passager.

Bon à savoir

Il est inutile de vous inscrire sur plusieurs plateformes de covoiturage pour toucher plusieurs fois la prime. Elle n'est versée qu’une seule fois au conducteur, quel que soit le nombre d’applications utilisées. Les opérateurs et collectivités ont mis en place des mesures renforcées pour lutter contre la fraude.

Quelles sont les autres mesures du plan covoiturage ?

Au-delà de la prolongation d'un an de cette prime de covoiturage, le Gouvernement s'engage à poursuivre et renforcer son Plan national covoiturage du quotidien en 2024, avec entre autres mesures :

  • Le soutien financier aux collectivités pour leurs actions visant à favoriser la pratique du covoiturage, comme le développement d'infrastructures (aires de covoiturage, voies dédiées, etc.) ;
  • L'abondement des incitations financières proposées par les collectivités locales pour encourager le covoiturage. Les collectivités mettant en place des incitations financières bénéficieront encore en 2024 de 1 euro de l’État pour 1 euro investi ;
  • Le dispositif Forfait mobilités durables (FMD), au travers duquel les employeurs peuvent encourager l’utilisation de mobilités moins polluantes, parmi lesquelles le covoiturage.

Le site internet covoiturage.ecologie.gouv.fr recense toutes les aides au covoiturage et les lignes de covoiturage disponibles partout France, que ce soit au niveau des communes, des agglomérations ou communautés d'agglomérations, des départements ou encore des régions.

Tweet de Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

Cap sur 2024, après un bilan 2023 encourageant

En un an, entre 2022 et 2023, le nombre de trajets covoiturés via des applications de covoiturage aurait été multiplié par deux. Le Gouvernement estime qu'en 2023, plus de 200 000 conducteurs se sont lancés dans le covoiturage quotidien dans le cadre de la prime, et souhaite aller plus loin. D'où la reconduction en 2024 de ce coup de pouce.

* Certificats d'économie d'énergie