• Accueil
  • Vidéos

ZFE de Nantes : les habitants sont appelés à donner leur avis

Par Eva Gomez

Partager cet article

La zone à Faibles Emissions de la métropole de Nantes entrera en vigueur le 1er janvier 2025. Jusqu’au 1er juillet 2024, les habitants sont appelés à donner leur avis sur le projet de ZFE présenté par la Métropole.

La ZFE de Nantes sera active dès le 1er janvier 2025 ©iStock

Pourquoi une ZFE dans la métropole de Nantes ?

La métropole de Nantes est concernée par la mise en œuvre d’une Zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m) dans le cadre de la loi climat et résilience de 2021, au même titre que 41 autres métropoles françaises de plus de 150 000 habitants. Conformément à la loi, la ZFE doit être déployée au plus tard le 1er janvier 2025. Nantes fait partie des « Territoires de vigilance » identifiés en France, c’est-à-dire les métropoles de plus de 150 000 habitants où les seuils réglementaires de pollution atmosphérique ne sont pas régulièrement dépassés. Pour ces territoires, la loi exige que soient exclues de leur ZFE les voitures immatriculées avant le 31 décembre 1996 (non classés) et/ou les véhicules utilitaires légers immatriculés avant le 30 septembre 1997 (non classés) et/ou les poids lourds immatriculés avant le 30 septembre 2001.

Le déploiement de la ZFE de Nantes entre dans le cadre du plan d’action qualité de l’air métropolitain de la Métropole nantaise. « Comme la circulation routière reste le premier contributeur aux émissions d’oxydes d’azote et le deuxième aux émissions de particules fines sur le territoire, améliorer la qualité de l’air nécessite de changer nos habitudes de déplacement, en premier lieu, et d’améliorer la performance des véhicules en circulation en complément », explique la Métropole dans son dossier consacré à la ZFE.

Bon à savoir

Il ne faut pas confondre cette ZFE avec la Zone à trafic limité (ZTL) mise en place dans le centre-ville de Nantes. Cette ZTL concerne plusieurs rues de l’ultra-centre de la ville, dans lesquelles la circulation motorisée est interdite, sauf exceptions.

Quel sera le périmètre de la ZFE de Nantes ?

La loi climat et résilience impose que le périmètre des ZFE englobe au moins la moitié de la population des agglomérations concernées. A Nantes, la ZFE inclura tout l’intérieur du périphérique. « Les voies rapides (N844, A844, A11 et A811) sont exclues de la ZFE pour permettre la circulation de transit. De même que l’accès aux parkings-relais situés à proximité du périphérique reste autorisé à tous les véhicules », précise la Métropole de Nantes.

Le périmètre de la future ZFE de Nantes ©Métropole de Nantes
Le périmètre de la future ZFE de Nantes ©Métropole de Nantes

Qui est concerné par cette ZFE ?

La métropole de Nantes se conforme aux exigences de la loi : dès le 1er janvier 2025, la circulation des véhicules non classés sur l’échelle Crit’Air sera interdite au sein du périmètre de cette ZFE. « On entend par véhicules “non classés” les véhicules les plus anciens – environ 4 000 autos, utilitaires, poids-lourds et motos seraient concernés dans la métropole », est-il précisé.

Cette ZFE sera active du lundi au vendredi (hors jours fériés), aux heures de pointe, soit de 7h à 9h et de 16h à 19h.

Bon à savoir

Pour circuler dans le périmètre de la ZFE, il faudra obligatoirement apposer une vignette Crit’Air sur le pare-brise de votre véhicule. Il est possible de la commander en ligne sur le site officiel du gouvernement, pour un coût de 3,77 €.

Quelles sont les dérogations prévues ?

« Des dérogations permanentes nationales obligatoires sont prévues pour les véhicules d’intérêt général, les véhicules du ministère de la Défense, les véhicules affichant une carte mobilité inclusion et les véhicules de transport en commun à faibles émissions », rappelle la métropole de Nantes. Mais des dérogations seront aussi prévues pour les véhicules pour lesquels les alternatives sont difficiles à envisager, « pour soutenir les activités solidaires, pour soutenir les entreprises et pour les conducteurs qui peuvent justifier de l’achat de véhicules conformes mais avec des délais de livraison importants », est-il précisé.

Les habitants peuvent donner leur avis

Depuis le 3 juin et jusqu’au 1er juillet 2024, tous les habitants de la métropole nantaise sont appelés à donner leur avis sur ce projet de ZFE. « C’est l’occasion pour chacun de mieux connaître le projet, ses modalités, son périmètre et son calendrier. C’est aussi un temps pour donner son avis », estime la Métropole.

Il est possible de déposer une contribution en ligne sur le registre dématérialisé ouvert par la métropole. A l’issue de cette concertation, la Métropole diffusera un bilan qui en présentera les conclusions. Et en fin d’année 2024, un arrêté sera pris pour l’application du dispositif au 1er janvier 2025.

Bon à savoir

Pour en savoir plus sur ce projet de ZFE, une exposition est organisée au siège de la Métropole, au 2 cours du Champ de Mars à Nantes. Elle est ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 18h, pendant toute la durée de la concertation publique.

Quelles aides pour les automobilistes concernées ?

Le gouvernement propose différentes aides pour l’acquisition d’un véhicule propre ou le remplacement d’un véhicule polluant : le bonus écologique de 4 000 € (qui peut atteindre 7 000 € pour les ménages les plus modestes), la prime à la conversion (jusqu’à 5 000 €), ou encore l’aide au rétrofit électrique, qui peut atteindre 5 000 € (et même 9 000 euros pour les ménages très modestes considérés comme « gros rouleurs »).